Les mémoires d’Adalbert – Angela Nanetti

Adalbert, 11 ans, avait une arrière grand-mère qui s’appellait Ada. Son grand-père, lui, se prénommait Albert. Son prénom a donc été choisi en l’honneur de ses deux ancêtres.

Le jeune garçon vit entouré de ses parents, de sa grand-mère et de ses tantes. Tout ce joli monde a trop souvent tendance à s’inquiéter pour lui et à le couver. D’ailleurs, Adalbert commence à en avoir marre et aimerait bien vivre sa vie. Il commence par décider d’aller à l’école publique alors qu’il a passé toute sa scolarité chez les bonnes soeurs. C’est le drame dans la famille : à l’école publique, on ne travaille pas bien et les enfants ne sont pas très fréquentables. Aldabert, déterminé, finit par convaincre ses parents et surtout sa mère. Il arrive aussi à obtenir l’autorisation de faire du foot et à inviter des copains pour son anniversaire.

Les Mémoires d’Adalbert raconte le passage de l’enfance à la pré-adolescence. Le besoin d’indépendance par rapport à la famille, l’importance des copains, les premières questions par rapport à la sexualité, ces thématiques parleront aux enfants en fin de primaire ou début de collège. Adalbert est un petit garçon courageux qui essaie de grandir et de gagner petit à petit en indépendance. Malheureusement, certains passages sont un peu caricaturaux, notamment ceux où ses parents sont effrayés à l’idée qu’il fasse du foot ou aille à l’école publique. Dans l’ensemble, ce roman est tout de même agréable à lire

NANETTI, Angela, Les Mémoires d’Adalbert, La joie de lire, 2013.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :