Les petits ruisseaux – Pascal Rabaté

 

Edmond et Pierre, deux petits vieux à la retraite, ont pris l’habitude de pêcher ensemble. Ils vivent seuls et ça occupe leurs journées. Un jour, Edmond prétexte de la paperasse à faire pour ne pas aller taquiner le poisson avec son ami. Pierre apprend par hasard qu’il a été vu en ville avec une femme.

Le malaise s’installe. Pas pour très longtemps. Edmond finit par avouer qu’il a rencontré quelqu’un. Depuis son divorce, il y a dix ans, il s’est inscrit dans une agence de rencontre. Il peind aussi des nus à partir de photos. Pierre est vraiment étonné et ne pensait pas que son ami avait une vie sexuelle.

Impossible poir lui d’imaginer la même chose… Il y a le souvenir de sa femme et puis l’âge. Il faut oser… Mais un évènement important va remettre en question les certitudes de Pierre.

Cette bande dessinée est un vrai régal. Avec beaucoup d’humour et de tendresse, Pascal Rabaté aborde un sujet dont on parle peu, la solitude et la sexualité des personnes âgées. Le propos n’est jamais vulgaire. Bien au contraire, les répliques sonnent justes et montrent que même à un âge avancé, la vie continue.

Les petits ruisseaux est aussi une chronique de la vie de tous les jours dans un village. Outre Pierre dont on partage le quotidien, on y croise des cyclistes qui ne roulent pas toujours droit, des hippies qui vivent sans eau et sans électricité, un marchand de poisson qui s’adresse à ses clients en leur disant « il » ou « elle », des amis qui se retrouvent régulièrement au bistrot du coin, etc.

Un film a été tiré de la BD en 2010. J’ai très envie de le découvrir !

RABATÉ, Pascal, Les petits ruisseaux, Futuropolis, 2006.

12 pensées sur “Les petits ruisseaux – Pascal Rabaté”

  1. un gros gros coup de coeur pour moi aussi, et ça m’a également donné envie de voir le film!
    j’ai lu d’autres Rabaté depuis et je n’ai pour l’instant pas été déçue, même si cette BD reste à ce jour ma chouchou!

  2. Je me suis très rapidement attachée aux personnages. Superbe récit et concernant l’adaptation au cinéma, moi qui n’en suis pas friande (des adaptations ^^), je l’ai trouvé très réussie !

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :