Les trois lumières – Claire Keegan

Dans la campagne irlandaise, un père emmène sa fille chez les Kinsella, un couple de fermier. La fillette ne les connaît absolument pas. Ils font pourtant partie de sa famille… Elle se retrouve à séjourner chez eux pour une période indéterminée car sa mère, enceinte pour la énième fois, est très occupée…

En partant, son père oublie sa valise dans le coffre de la voiture. Il ne fait pas demi-tour, ne la rapporte pas plus tard, la fillette fera avec les vêtements de quelqu’un d’autre. Ce simple exemple montre à quel point ses parents lui accordent de l’importance…

Peu habituée à ce que l’on s’occupe d’elle, la fillette trouve petit à petit du réconfort chez les Kinsella. Mrs Kinsella la fait participer aux tâches quotidiennes avec bienveillance et, derrière son air taciturne, Mr Kinsella est très à l’écoute. Le temps de ce séjour, elle va découvrir une autre vie, plus agréable, plus harmonieuse.

Les trois lumières semble avoir rencontré beaucoup de succès et le bouche à oreille, globalement très positif, m’a donné envie de découvrir ce livre. Contrairement, à beaucoup de lecteurs, j’ai été déçue. Trop de pudeur, trop de non-dits, trop de retenu dans les mots et dans l’écriture à mon goût. Et puis, le texte, très court (100 pages) s’apparente plus à une nouvelle qu’à un roman et je ne suis pas une adepte des nouvelles, loin de là !

La fin, ouverte, laisse à chacun la possibilité de construire son sens. Les possibilités d’interprétations sont multiples, peut être trop justement. Moi, je n’ai pas vu de lumière dans ce dénouement. L’écriture, par contre, est très belle.

Les avis de Leiloona, Clara, Lucie, Sandrine, Canel, Noukette, Val et Antigone.

Un grand merci à Leiloona qui fait voyager ce livre.

KEEGAN, Claire, Les trois lumières, Sabine Wespier éditeur, 2011.

17 pensées sur “Les trois lumières – Claire Keegan”

  1. Tout m’a plu dans ce livre, et je crois que tu es le premier avis mitigé que je lis. Je suis passé complètement à côté de Skoda pourtant coup de coeur pour tout le monde !!

  2. Mazette, j’ai adoré ce récit, justement pour toutes les raisons qui font ta déception. Et justement le fait qu’il soit très court, quelle intensité. je comprends qu’il puisse laisser froid, c’est tout une atmosphère, on s’y laisse prendre ou pas et il est tellement court que le lecteur n’a pas le temps de s’y  » adapter « . C’est vrai que la nouvelle est un genre qu’on apprécie ou pas.

  3. @Leiloona : avec le père, difficile de voir de la lumière dans ce dénouement je trouve.
    @Fleur : je n’ai pas été touchée par cette petite fille. L’attitude de ses parents m’a énervée et c’est ce sentiment qui a pris le dessus.
    @Emma : je n’ai pas lu Skoda et du coup, après cette lecture, je n’ai pas vraiment envie de le découvrir. @Valérie : pour moi, l’issue ne peut pas vraiment être heureuse pour la petite fille.
    @Aifelle : j’espère qu’il te plaira !
    @Jules : et bien moi, je n’aime pas les textes très courts en général.
    @emmyne : je crois que je vais définitivement abandonner avec les nouvelles car j’ai beaucoup trop de déceptions.
    @Sylire : j’ai hâte de lire ça !
    @gambadou : moi, je suis restée extérieure à cette histoire, elle ne m’a pas touchée…

  4. J’ai été charmée par l’écriture très lumineuse de ce récit et par ces non-dits justement …mais un peu court pour moi aussi qui ne suis pas adepte des nouvelles !

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :