L’Hermione, frégate de la liberté

Les beaux jours reviennent et avec eux, les balades à droite et à gauche. Comme les années précédentes, je vais essayer de vous en faire profiter autant que possible !

Le week-dernier, j’ai eu la chance de pouvoir admirer L’Hermione dans le port de La Rochelle. D’ici quelques jours, elle prendra la mer direction les États-Unis. Rien que ça, ça fait rêver, non ? Bon d’accord, je vous l’accorde, les conditions de vie à bord sont rudimentaires pour notre époque mais quand même, les marins auront face à eux l’océan, l’immensité, la liberté.

L’Hermione est le nom de la frégate avec laquelle La Fayette est allé rejoindre les insurgés américains qui luttaient pour leur indépendance à la fin du XVIIIème siècle. L’association Hermione-La Fayette a reconstruit le bateau le plus fidèlement possible tout en respectant certaines contraintes actuelles pour pouvoir obtenir l’autorisation de naviguer.

Le chantier, basé à Rochefort, a duré 17 ans. J’ai eu la chance de pouvoir le visiter il y a quelques années et, à l’époque, j’ai été impressionnée par la taille de la frégate. Cette fois-ci, ce sont les cordages qui ont le plus retenu mon attention.

En août, l’Hermione reviendra en France. A Brest d’abord puis à Rochefort, son port d’attache. Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à aller l’admirer, ça vaut vraiment le coup !

7 réflexions sur « L’Hermione, frégate de la liberté »

  1. Je regrette de ne pas l’avoir vue terminée. Je l’avais visitée il y a 15 ans, la construction était vraiment au début (en gros il y avait la structure de la coque). Du coup il faudra que j’aille à Rochefort lorsqu’elle sera terminée !

  2. J’aime beaucoup voir les bateaux, les cordages mais j’ai plutôt le mal de mer donc je ne suis finalement pas très envieuse d’en voir monter dessus et partir voguer sur les flots. Je leur laisse cela bien volontiers.

Répondre à L'Irrégulière Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :