L’île aux peintres de Claire Mazard

Quatrième de couverture :
« Clément et son père Thierry entretiennent des relations difficiles.
Sur les conseils de sa mère, Clément décide cependant de lui offrir un
cadeau pour sa fête. Il trouve dans une brocante un tableau
représentant le portrait d’un jeune homme ressemblant fortement à
Thierry, sur fond de palmiers et de maisons coloniales. Intrigué par
cette ressemblance et par la réaction de son père lorsqu’il lui offre
le cadeau, Clément décide de mener l’enquête. Il découvre alors un
manuscrit qui va lui révéler l’incroyable vérité et lui permettre de
mieux comprendre ce père qui était resté un inconnu pour lui. »

Voici un roman sympathique sur les relations père-fils et sur le poids du passé. On découvre petit à petit, en même temps que Clément, le contenu de ce manuscrit trouvé par le plus grand des hasards dans une brocante et qui va permettre au jeune ado et à son père de se réconcilier. Le suspens -que s’est-il passé d’important pendant la jeunesse du père?- est maintenu jusqu’au bout ou presque mais je m’attendais à une révélation plus importante. Je suis donc restée un peu sur ma faim même si j’ai passé un agréable moment de lecture !

Un extrait :
En cours, Boris me glisse des petits papiers. Ses réflexions du moment.

« Ne pas se prendre au sérieux, plus difficile qu’on ne croit. »

« L’important dans la vie : se regarder avec des yeux extérieurs. »

« De temps en temps, arrêter son existence et la saisir en son entier. »

« A chacun de lire le roman de sa vie. A chacun d’aimer son propre personnage dans le roman de la vie. Simplement. Sans orgueil. »

J’ai gardé tous ces petits papier.

MAZARD, Claire, L’île aux peintres, Seuil, 2007.

2 pensées sur “L’île aux peintres de Claire Mazard”

  1. Du même auteur, j’ai lu « Avec toi, Claire, j’aurais aimé la vie » coécrit avec Hélène Lune. J’avais beaucoup aimé et j’en ai fait la critique sur mon blog.
    Je note cet autre titre de Claire Mazard.Est(ce que tu le conseilles à des enfants de 10-11Ans?

  2. @Finette : je vais aller faire un petit tour sur ton blog pour voir cette critique.
    A mon avis 10-11 ans, c’est trop juste pour lire « l’île aux peintres » car le lecteur risque de ne pas comprendre un certain nombre de choses. Mais tout ceci est théorique, il y a des jeunes de 10-11 ans qui sont très matures et capables de lire des livres assez compliqués et subtiles !

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :