Ma liseuse et moi !

Elle est entrée dans ma vie depuis un peu plus d’un mois et je ne peux plus m’en séparer ! Bon d’accord, j’exagère un peu et je n’ai pas abandonné les livres sur support papier mais franchement, lire sur une liseuse est un vrai bonheur. C’est léger, ça ne prend pas de place et le confort de lecture est optimal.

J’entends déjà les arguments de certains sur la mort du livre papier, sur la perte de données avec le tout numérique, sur le plaisir de tourner les pages ou de sentir l’odeur du papier, etc. Je veux bien les entendre (surtout les deux derniers d’ailleurs) mais l’écrit n’en est pas à sa première révolution et je suis persuadée que les deux supports -papier et numérique- peuvent cohabiter.

Je sais que certain(e)s parmi vous se posent la question du choix du modèle de liseuse : Kindle, Sony, Kobo, etc. Pour ma part, j’ai fais un choix éthique en optant pour la Sony PRS-T1. Je peux acheter mes livres numériques où je veux -ce qui n’est pas le cas avec la Kindle- et cela me paraît essentiel. Amazon, qui commercialise la Kindle, est devenu LE libraire pour beaucoup de lecteurs et ça, ça m’énerve. Les monopoles, ce n’est jamais très bon… Mais je ne suis pas naïve non plus, je sais que j’ai versé une goutte d’eau dans un océan !

Je comprends ceux qui ont fait un autre choix. La Kindle, par exemple, propose un dictionnaire de langue française qui n’existe pas dans le modèle Sony et j’ai longtemps hésité entre ces deux modèles à cause de ça. Et puis la Sony, est plus onéreuse aussi. Le modèle suivant devrait d’ailleurs sortir dans les jours prochains, toujours à 149€, mais sans véritable amélioration. On peut donc faire des reproches à tous les fabricants, chaque modèle présente ses avanatages et ses inconvénients mais globalement, ils se ressemblent beaucoup. C’est donc à chacun de faire son choix en fonction de son utilisation et des ses priorités.

Je vous renvoie d’ailleurs vers les billets de Laure et de Véro qui vous donneront un autre point de vue et/ou d’autres arguments que les miens.

Il faut savoir que les liseuses sont vendues sans étui de rangement. Ceux qui sont proposés dans le commerce ne me plaisant pas, j’ai demandé à Mavada de m’en fabriquer un. Il est matelassé et on le referme avec un scratch, ce qui me permet de ne pas abîmer la liseuse et de la transporter un peu partout dans mon sac à main.

Enfin, pour ceux qui, comme moi, empruntent beaucoup en bibliothèque et achètent finalement assez peu de livres, sachez que certaines médiathèques se mettent au prêt de livres numériques. Dans les Landes, par exemple, un portail va être mis en place d’ici la fin de l’année ou le début de l’année prochaine, pour permettre aux lecteurs d’emprunter des ebook. En région parisienne, à Rennes et sans doute ailleurs, ça se fait déjà.

Voilà, je crois vous avoir dit l’essentiel. Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

 

21 pensées sur “Ma liseuse et moi !”

  1. Aucune question pour le moment parce que je ne suis pas tentée du tout. Mais je vois avec horreur arriver le moment où je n’aurai plus le choix parce que les livres papier deviendront plus rares et plus chers.

  2. Merci de raconter ton expérience. Pour l’instant je voyage toujours avec les livres papiers. Pour craquer, il faudrait qu’on m’en offre une (pas demain la veille que je trouve le gentil donateur)ou que je m’installe six mois dans un lieu étranger trèèèèèèès loin!

  3. Je suis assez tentée mais comme toi je n’achète pas beaucoup de livres, du coup je ne pense pas que ce soit très rentable.Je me renseignerai à la bibli pour savoir q’ils envisagent le prêt de l’engin pour essayer…

  4. Aaaaaaaaah … ça y est, tu as craqué ! J’en étais sûre car je te sentais bien prête !!! Après un long dilemme partagé, chacune au final a fait un choix différent et tant mieux, comme ça toutes les expériences s’additionnent … Et je suis comme toi, sans renoncer pour autant au livre papier, je ne lâche pas beaucoup ma liseuse en ce moment !

  5. Alors moi j’ai pris un i.pad, qui me sert entre autres de liseuse (mais pas que, c’est l’intérêt du truc). Bon, je ne suis pas fanatique, mais c’est pratique en voyage (ou pour lire des trucs honteux nivuniconnu)

  6. Il y a une petite erreur dans ton billet, la Kobo est vendue exclusivement par la Fnac mais contrairement à la Kindle tu peux ensuite acheter tes livres n’importe où (elle accepte les formats les plus courants, Epub et PDF)

  7. Comme beaucoup j’étais sceptique au départ et puis j’ai craqué, surtout pour les classiques anglais et français qu’on trouve gratuitement sur le net. Comme toi, je me suis très vite habituée à ce « support ». J’ai opté pour la liseuse de la Fn** qui était la moins chère pour cette première expérience (et accepte de nombreux formats dont l’ePub). A l’usage, je la trouve très fragile et opterai sans doute pour une autre marque quand elle aura rendu l’âme. Je pense qu’on peut apprécier et les livres et les liseuses. Chacun a son charme et son utilité…

  8. je ne dis pas « jamais » mais il faudrait que j’en essaie une en fait; et puis pour l’instant je trouve que les « nouveautés » sont trop chères (trop proche du prix papier et comme je ne suis pas attirée par les classiques… un jour ça me piqueras peut-être! Mais c’est bien d’avoir des avis comme le tien!

  9. @Aifelle : je crois que ce moment là n’est pas pour tout de suite quand même. La mort du livre papier, je n’y crois pas !
    @Keisha : pour craquer, il te faudrait peut être tout simplement en essayer une pendant quelques jours… En tous cas, pour moi, c’est ce qui s’est passé !
    @La Pyrénéenne : je n’ai pas encore acheté de livre de la rentrée littéraire mais quand je le ferai, ce sera en numérique, c’est certain. @L’irrégulière : le confort de lecture sur liseuse est nettement supérieur je trouve mais ce n’est pas la même utilisation en fait. @Solenn : oups ! L’erreur est corrigée. Merci.
    @Gwenaelle : je suis satisfaite de la Sony mais on verra dans le temps si elle résiste bien !
    @Valérie : si tu en as l’occasion, fais un essai pendant quelques jours, ça permet de se faire une bonne idée. @enna : c’est vrai que la différence de prix n’est pas très élevée. 20% en moins environ.

  10. Moi qui disait non jamais, cela me fait envie maintenant depuis que j’ai vu une dame lire il y a quelques jours avec sur la plage et puis j’ai bientôt un anniversaire avec un chiffre rond, alors !!
    Ton billet m’aide dans ma réflexion, et j’adore la pochette !

  11. Personnellement, je jongle très bien entre les deux… et avoir une liseuse ne l’a pas empêché de partir en vacances avec une bonne trentaine de livres pour 2 mois ! C’est pratique, léger et je ne télécharge que des choses que je n’achèterais pas forcément sur papier. Moi j’adore mon Kobo !

  12. J’ai eu la même en noir pour mon anniversaire et j’en suis très contente. J’alterne lecture sur la liseuse et livres pris dans la PAL, ça ne m’empêche pas d’acheter des livres mais je favorise maintenant les BD et les livres illustrés.
    De plus, elle a une excellente autonomie, et depuis que j’ai la petite lampe, je peux lire même s’il n’y a pas beaucoup de lumière autour (très pratique). C’est bien aussi de ne pas être attachée pour acheter des e-books. Seul petit bémol, je trouve, que le temps de chargement est un peu long lorsqu’on tourne la page d’un pdf.

  13. Je me demande bien comment fonctionne le prêt de E.Book !? Pour l’instant, je reste fidèle au format papier, tant que je n’ai pas achever ma PAL de toutes façons. Non,sérieusement, je ne suis pas du tout hi tech, la liseuse ne me tente pas du tout. Mais bon, il y a 18 ans, si l’on m’avait dit que j’aurais un tel portable et que je passerais de coup de fil dans la rue, j’aurais dit « jamais de la vie »…

  14. Super article ms j ai une kindle toute simple et j achete partout. Il existe un petit logiciel freeware qui transforme les mobi en epub .qt aux pdf ça peut se faire directement . Le prix, les dicos et l ecran mat m avaient convaincue. Juste pr rectifier.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :