Ma rentrée littéraire 2017

Vous trouvez qu’il y a moins d’articles sur le blog ces derniers temps ? Et oui, je suis déjà plongée dans les romans de la prochaine rentrée littéraire ! Je ne peux malheureusement rien vous dire sur ces lectures pour le moment même si j’en brûle d’envie. J’ai la chance, cette année, de faire partie du comité de lecture de Cultura. J’ai aussi pu mettre la main sur quelques romans en version numérique grâce au site NetGalley. Et je projette bien entendu d’acheter ceux de mes auteurs préférés !

Voici donc parmi les 500 ou 600 livres qui sortiront en août et septembre prochain, ceux que vous aller retrouver sur le blog. Les liens ne seront bien entendu actifs qu’à partir du moment où les articles seront publiés.

Claudie Gallay – La beauté des jours – Actes Sud

Jeanne a tout pour connaître un bonheur tranquille : deux filles étudiantes, un mari attentionné, une amie fidèle, un boulot stable. Passionnée par Marina Abramovic, l’artiste-performeuse célèbre pour avoir, dans son travail, mis en jeu son existence et ses amours, Jeanne n’aime pas moins les surprises, l’inattendu. Cet été-là, le hasard se glisse — et elle-même l’invite — dans son quotidien…

Sorj Chalandon – Le jour d’avant – Grasset

« Venge-nous de la mine », avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

Pierre Brunet – Le triangle d’incertitude – Calmann-Lévy

Il y a des choses que même un soldat endurci n’oublie pas. Surtout quand il se sent partiellement responsable d’un désastre – et quel désastre ! Étienne aurait-il pu éviter le massacre de Bisesero, au Rwanda, lorsqu’il y était déployé en 1994 ? Mille deux cents Tutsis massacrés en trois jours sans que l’armée française n’intervienne… Évidemment non : la décision de ne pas bouger était venue de plus haut. Homme d’action, il a dû compter les victimes.
De retour en Bretagne, Étienne s’abîme dans une perdition intime. Sa passion pour son métier d’officier, les camarades de son unité d’élite, sa femme, ses enfants, rien ne peut atténuer la honte qui le ronge et son besoin de s’avilir. Il largue les amarres, au propre comme au figuré. Naviguer avec Gilliatt, son voilier, pour trouver une autre existence, pour que le vent du large chasse le souvenir de l’odeur de la mort dans la chaleur suffocante de Bisesero. C’est dans des eaux naufrageuses où sa vie ne compte plus qu’il défiera enfin les fantômes des défaillances du passé…

Aurélien Delsaux – Sangliers – Albin Michel

Les Feuges : hameau d’un village français entre le Rhône et les Alpes, où la vie en pavillon est moins chère qu’ailleurs, où seuls la chasse aux sangliers et le dernier bistrot fédèrent encore, où personne n’écoute plus les vieilles histoires des vieux. Où, entre la violence des hommes et la beauté qui les entoure, des enfants grandissent.
De ce coin de terre à la croisée des mondes paysan et péri-urbain, des déclassés des laissés-pour-compte et des néo-ruraux, Sangliers est l’épopée puissante, âpre et lyrique, sombre et violente, tragique et universelle.

Emmanuelle Favier – Le courage qu’il faut aux rivières – Albin Michel

Elles ont fait le serment de renoncer à leur condition de femme. En contrepartie, elles ont acquis les droits que la tradition réserve depuis toujours aux hommes : travailler, posséder, décider. Manushe est l’une de ces « vierges jurées » : dans le village des Balkans où elle vit, elle est respectée par toute la communauté. Mais l’arrivée d’Adrian, un être au passé énigmatique et au regard fascinant, va brutalement la rappeler à sa féminité et au péril du désir.

Laurence Campa – Colombe sous la lune – Stock

Un homme, tout jeune, se raconte et rêve. Un chagrin, des élans l’ont jeté dans la guerre. Au feu, il a rencontré ses semblables, fils du songe et de l’action, qui s’inventent des chimères pour affronter leurs épreuves. Entre ciel et terre, rivés à leur position, baptisée l’Étoile de mer, ils résistent et se souviennent. Des femmes hantent leurs nuits sans trêve. La lune leur parle de Colombe et d’oubli. 

Ludovic Escande – L’ascension du Mont Blanc – Allary éditions

Éditeur parisien, Ludovic Escande est plus habitué aux salons littéraires qu’aux bivouacs en haute montagne. Un soir, il confie à son ami Sylvain Tesson qu’il traverse une période difficile, l’écrivain lui lance : « Mon cher Ludovic, on va t’emmener au sommet du mont Blanc ! ». Il n’a jamais pratiqué l’alpinisme et souffre du vertige. Pourtant il accepte, sans réfléchir. S’il veut atteindre le toit de l’Europe, il devra affronter les glaciers à pic, les parois vertigineuses, la haute altitude et le manque d’oxygène. La voie que lui font emprunter Sylvain Tesson et Jean-Christophe Rufin est périlleuse pour un débutant. Mais c’est le plus court chemin pour retrouver goût au bonheur.

Paolo Cognetti – Les huits montagnes – Stock

Pietro est un garçon de la ville, solitaire et rebelle. L’été de ses 11 ans, ses parents louent une maison à Grana, dans le val d’Aoste. Là-bas, Pietro se lie d’amitié avec Bruno, un jeune vacher qui l’initie aux secrets de la montagne. Tous deux parcourent inlassablement les alpages, forêts et chemins escarpés du Grenon. Cette parenthèse estivale est aussi l’occasion de découvrir une autre facette de son père : homme taciturne et colérique à Milan, celui-ci se transforme en père attentionné et montagnard passionné dès qu’il franchit le col du Grenon.

Pauline Perrignon – Demain sera tendre – Stock

Comment passe-t-on d’une douleur intérieure à un récit qui touche tout un chacun ? Ce texte repose sur une alchimie étrange : il dit avec franchise, avec humour, avec une forme de grâce les rapports d’une fille à son père. Elle est la petite dernière, lui un héros aux pieds d’argile.

 

Katie Kitamura – Les pleureuses – Stock

La narratrice, dont nous ne connaîtrons jamais le nom, reçoit un appel affolé de sa belle-mère qui s’inquiète d’être sans nouvelles de son fils Christopher. Elle ignore que le couple s’est récemment séparé. Devant l’insistance de sa belle-mère, la narratrice accepte de partir en Grèce à la recherche de Christopher.

Eric Romand – Mon père, ma mère et Sheila – Stock

Cet album de famille est le mien. Une famille issue de la classe populaire, avec ses codes, ses tabous, ses complexes, son ignorance, ses contentieux. Cette famille à travers laquelle j’ai appréhendé le monde, dans laquelle je me sentais si seul, dans laquelle nous étions tous si seuls.

Anne et Claire Berest – Gabriële – Stock

L’origine la plus lointaine de notre livre Gabriële fut l’envie que nous ressentions d’écrire un jour ensemble. De mêler si bien nos mots et nos styles qu’il n’existe plus qu’une seule voix entre nous. Ce serait le portrait d’une femme, notre arrière-grand-mère Gabriële Buffet-Picabia. Elle est apparue comme une évidence, parce que nous ne connaissions rien d’elle ni de son mari, Francis Picabia, peintre célèbre de la première moitié du xxe siècle. Lorsque nous étions enfants, tout ce qui touchait à la famille paternelle de notre mère, les Picabia, avait été passé sous silence

Brit Benett – Le coeur battant de nos mères – Autrement

Nadia, 17 ans, tombe enceinte de Luke, son amour caché, et avorte en secret car cet acte est inconcevable dans sa communauté noire et religieuse de Californie. Elle quitte Luke et Aubrey, sa meilleure amie, pour devenir étudiante dans une grande université où elle découvre l’élite et son racisme latent. Aubrey et Luke se rapprochent, la jeune femme désirant fonder une famille.

Charif Majdalani – L’empereur à pied – Seuil

Au milieu du xixe siècle, un homme apparaît avec ses fils dans les montagnes du Liban. Il s’appelle Khanjar Jbeili, mais on le surnommera vite l’Empereur à pied. Il est venu pour fonder un domaine et forger sa propre légende. Sa filiation ne tarde pas à devenir l’une des plus illustres de la région. Mais cette prospérité a un prix. L’empereur a, de son vivant, imposé une règle à tous ses descendants : un seul par génération sera autorisé à se marier et à avoir des enfants ; ses frères et sœurs, s’il en a, seront simplement appelés à l’assister dans la gestion des biens incalculables et sacrés du clan Jbeili. Serment ou malédiction ? Du début du xxe siècle à nos jours, les descendants successifs auront à choisir entre libre arbitre et respect de l’interdit.

Hugo Bettauer – La ville sans juifs – Belfond

À Vienne, en 1922, les juifs autrichiens occupent les postes-clés de la ville. Certes, les viennois apprécient hautement leurs qualités, mais les estimant trop écrasantes pour que la majorité aryenne puisse elle aussi prendre son essor, obtiennent du Parlement l’expulsion de tous les juifs d’Autriche.

 

Brigitte Pilote – Motel Lorraine – Michel Lafon

1977. Sonia, diseuse de bonne aventure, fuit Montréal avec ses deux filles, Lou et Georgia, pour trouver refuge à Memphis, dans la chambre 306 du motel Lorraine, inoccupée depuis ce fameux 4 avril 1968 où Martin Luther King y a été assassiné. Elles partageront leur destin avec la sublime Alabama, Jacqueline Smith, femme de chambre au Lorraine, Grace DePriest, directrice de la chorale d’une petite église baptiste, ou encore Lonzie, le repris de justice devenu photographe pour son ami Aaron. Chacun à sa manière, ces personnages aux destins croisés incarnent le rêve d’égalité pour lequel le révérend King a donné sa vie.

Comme vous pouvez le constater, je ne manque pas de lectures… Et le pire, c’est que cette liste va s’enrichir au fil des découvertes, je n’en doute pas. Je crois bien que que je suis atteinte du syndrome des dévoreurs de livres mais comme ce n’est pas une maladie grave, je ne m’inquiète pas trop !

Et vous, savez-vous déjà ce que vous allez lire ?

La rentrée littéraire 2017 de Leiloona et celle d’Eva.

21 pensées sur “Ma rentrée littéraire 2017”

  1. Et bien, une belle liste ! Je n’ai absolument pas regardé encore ce qui allait sortir, mais je suis sûre d’acheter le Sorj Chalandon, le Franck Bouysse et certainement car je l’ai vu dans ta liste le Claudie Gallay.

  2. Perso, j’y vais doux avec les nouvelles parutions! J’en ail u quatre quand même, préférant demander quand j’ai fini de lire (prudente!)
    Sinon ma bibli a des nouveautés, des livres très récents, et comme elle permet le prêt illimité ces temps ci, j’en ai bien profité!

    1. C’est la première année que je participe à ce comité de lecture et que je suis inscrite sur NetGalley alors j’en profite ! Mais c’est vrai que le prêt fait partie de mes habitudes également.

    1. Bienvenue ici ! Je découvre Aurélien Delsaux avec ce titre. Je suis en plein dans son roman et pour l’instant j’aime bien même si le style est assez particulier.

  3. Quelle liste ! Je veux absolument lire le Daoud et le Pulitzer qui sera publié par Albin Michel. Je fais partie du comité de lecteurs du furet du nord, j’ai donc aussi eu droit à quelques titres en avant première 😉

  4. Bonjour Saxaoul, merci de nous faire profiter de la rentrée littéraire en avant-première: c’est très diversifié et malheureusement, beaucoup vont passer inaperçus. Dommage. En tout cas, bonne(s) lecture(s).

    1. J’ai beaucoup aimé le Sorj Chalandon, forcément. Sinon, j’ai eu une heureuse surprise avec Le triangle d’incertitude. J’ai bien aimé aussi Sangliers, Le coeur battant de nos mères et L’empereur à pied. Et toi ?

La parole est à vous !