Mariages de saison

Première lecture de l’année et premier coup de coeur pour Mariages de saison, le dernier roman de Jean-Philippe Blondel. L’auteur, toujours aussi doué pour analyser les sentiments humains, nous propose cette fois-ci de partager la vie de Corentin, une jeune homme de 27 ans qui travaille en tant que surveillant dans un établissement scolaire et exerce aussi le métier de vidéaste de mariages avec son parrain à la belle saison.

Corentin est en pleine période de doute. Les filles se succèdent dans son lit mais ne restent jamais plus de quelques semaines ou quelques mois. Elles en ont marre de le voir travailler le week-end et lui reprochent son manque d’investissement dans la relation. Corentin est de ceux qui observent et s’engagent peu. Il semble attendre de trouver un sens à sa vie mais ne s’en donne pas vraiment les moyens.

Le lecteur le suit dans les différents mariages sur lesquels il travaille. Son regard est aiguisé et sans concessions. Certains couples font beaucoup de compromis pour faire plaisir à leur famille à tel point que la cérémonie ne leur ressemble pas. Corentin recueille les confidences des uns et des autres. Il réussit à se faire oublier derrière la caméra et touche de près l’intime des mariés et de leurs invités.

En parallèle, il filme aussi certains de ses proches qui acceptent de parler d’eux-mêmes face à la caméra. Il recueille ainsi les confidences de ses parents, de son parrain ou de ses amis. Ils lui parlent d’eux mais aussi de lui. Corentin se sent en décalage par rapport aux autres et va de plus en plus mal. Il se rend compte qu’il va falloir qu’il trouve un sens à sa vie.

Encore une fois, j’ai été touchée par les personnages plein d’humanité de Jean-Philippe Blondel. J’aime sa façon de me parler de moi à travers ses héros. J’aime aussi l’optimisme qui se dégage de chacun de ses romans. Malgré les doutes et les difficultés auxquels ils sont confrontés, les personnages réussissent à avancer. Le vie est toujours plus forte que tout, c’est quelque chose dont je suis intimement convaincue. Ce livre, je l’ai dévoré en quelques heures et je n’ai qu’un seul regret, avoir dû le quitter si vite.

BLONDEL, Jean-Philippe, Mariages de saison, Buchet Chastel, 2016.

12 pensées sur “Mariages de saison”

  1. Idem pour moi. Je l’ai découvert avec This is not a love song et depuis j’ai lu tous ses romans les uns après les autres. Je suis passée un peu à côté de certains mais j’ai eu de gros coups de cœur pour beaucoup.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :