Mes 150 pourquoi : les animaux – Emmanuel Trédez et Stéphane Nicolet

Pourquoi le flamant est-il rose ? Pourquoi le dauphin émet-il des clics ? Pourquoi le zèbre a-t-il des rayures ? Pourquoi le pigeon voyageur revient-il au pigeonnier ? Ce livre répond à 150 questions sur les animaux. Certaines, comme celles citées ci-dessus, sont incontournables.  D’autres sont plus surprenantes. Vous savez, vous, que l’hippocampe est un papa exceptionnel ?

Le sommaire propose cinq catégories d’animaux : mammifères, oiseaux, reptiles et amphibiens, poissons et invertébrés. Pour chacune de ces catégories, il y a des doubles pages thématiques (félins, serpents, insectes, etc.) avec de nombreux animaux. A chaque question posée, une courte réponse est apportée. Les informations sont claires, bien organisées et accessibles pour un enfant de primaire (voire même avant avec un accompagnement). Elles apportent des réponses scientifiques sur un ton léger et parfois humoristique. Le seul petit reproche que je ferais est l’absence d’index pour retrouver les animaux à partir de leur nom. Quoi qu’il en soit, ma fille, qui est en CM1 et adore les animaux, le dévore depuis qu’il est arrivé à la maison !

TREDEZ, Emmanuel, NICOLET, Stéphane, Mes 150 pourquoi : les animaux, Père Castor, 2018.

6 réflexions sur « Mes 150 pourquoi : les animaux – Emmanuel Trédez et Stéphane Nicolet »

  1. Bonjour Saxaoul, une lecture pour petits (certes) et grands, car moi, je ne sais pas pourquoi le zèbre a des rayures. Pour le flamant rose, je crois savoir en partie. C’est à cause de sa nourriture. Bonne journée.

    1. Les scientifiques ne savent pas non plus pourquoi les zèbres ont des rayures. Quant au flamand, sa couleur est liée à son alimentation.

  2. Tu as bien fait de mettre une photo : effectivement, ça a l’air très pédagogique… Mais ma nièce n’a que 5 ans, il faut que j’attende encore un peu avant de lui acheter de tels ouvrages…

    1. L’organisation de l’information est très importante dans un livre documentaire. Son contenu aussi bien entendu mais cela ne suffit pas !

La parole est à vous !