« Mon amour Ma vie » de Claudi Gallay

Quand les Roms arrivent dans un nouveau camp, ils attrapent un chat, le font durcir dans le ciment et l’installe dans un endroit spécial contre la caravane. Cette première scène de Mon amour Ma vie donne tout de suite le ton…

Dan, jeune garçon dont on ne sait pas trop l’âge, fait partie de la famille Pazzati, une famille dont le cirque minable ne sert plus à grand chose. Un ou deux tigres, une guenon née le même jour que Dan et un ou deux numéros pour lesquels le père, la mère et les trois oncles s’entrainent de temps en temps : voilà en quoi consiste ce cirque !

Au quotidien, c’est la misère pour se nourrir. La père est embarqué dans des histoires pas possibles car il doit de l’argent. Il est violent. Le gamin ne va pas à l’école. La mère n’est pas affectueuse du tout. Le chapiteau est troué. Et on pourrait continuer la liste pendant longtemps…

Heureusement, Il y a Dan qui met un peu de fraicheur dans cette histoire.  Il tombe amoureux d’une jeune fille tout aussi misérable que lui, rêve de voir la mer, a une relation amicale très particulière avec sa guenon, et surtout n’a pas l’impression d’être un vrai Rom .

C’est peut-être ce personnage qui m’a fait lire ce livre jusqu’au bout. Et aussi l’écriture de Claudie Gallay. Car franchement, c’est une histoire triste à en mourir… L’espoir n’est pas permis et le chat cimenté n’y change absolument rien.

GALLAY, Claudie, Mon amour Ma vie, Babelj, 2008.

12 réflexions sur « « Mon amour Ma vie » de Claudi Gallay »

  1. Moi aussi , pour d’ autres raisons , un peu dépassée par les événements également ! Mais pas vraiment de billets d’ avance et pas de comms non plus bien sûr donc ils se font plus rares !

  2. @Gambadou : on me l’a conseillé mais je ne l’ai pas encore lu.
    @alain : tu aime les lectures tristes alors…
    @La Pyrénéenne : ainsi va la vie ! Le blog n’est pas la priorité !
    @Keisha : tu es une des rares à ne pas avoir aimé « Les déferlantes » alors !

  3. Je suis plongée dans les déferlantes en ce moment, à petite dose, j’aime le style, l’histoire, mais je trouve l’ensemble très oppressant. C’est un peu la « marque » de Claudie Gallay. J’avais adoré « dans l’or du temps ».

  4. Je vais éviter ce genre d’histoires en ce moment ;-(
    Ce ci dit, j’ai beaucoup « Seule Venise » et j’ai « Dans l’or du temps » dans ma PAL.
    Bon week-end de 1er à toi et aux tiens (là j’en profite pour faire une p’tite papouille à bébé!)

  5. Holala, trop triste pour moi !! Par contre, je ne dis pas non à l’auteure que j’ai bien envie de découvrir, mais par le biais d’un autre de ses romans ! Bise et joyeux 1er Mai à toute la belle petite famille !

  6. Bonjour,
    Je viens de terminer les déferlantes, et j’ai beaucoup aimé, le style de l’auteur également. Mais là c’est vrai que visiblement, l’histoire de « Mon amour ma vie » est un peu noire et triste…..

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :