« Mujnak, La mer d’Aral assassinée » d’Alain Surget

Gengis, un jeune adolescent, habite à Mujnak, une petite ville qui se trouvait il n’y a pas si longtemps au bord de la mer d’Aral. Mais aujourd’hui, la mer est partie et les vieux bateaux rouillent dans le désert. Il n’y a plus de port, le sel est partout, les pesticides polluent l’eau et les aliments que le habitants consomment, les femmes donnent naissance à des bébés morts nés ou mal formés.
Malgré les menaces et les intimidations, Gengis et sa camarade Djazzia vont tenter d’alerter le monde et de sauver leur village. Mais « ramener la mer » est une mission vouée à l’échec.

Voilà un livre sur lequel je suis tombée par hasard, en flânant à la médiathèque. C’est le sujet qui m’a attirée. Mujnak, La mer d’Aral assassinée ne restera sans doute pas longtemps dans ma mémoire mais l’auteur, Alain Surget, a le mérite d’expliquer la catastrophe écologique et humanitaire de la mer d’Aral aux enfants. Ce n’est pas si souvent que l’on trouve de la littérature de jeunesse qui traite  de ce sujet.

SURGET, Alain, Mujnak, La mer d’Aral assassinée, Oskar jeunesse, 2007.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :