Nager nues – Carla Guelfenbein

Sophie a dix-huit ans lorsqu’elle décide de quitter Paris pour venir vivre au Chili avec Diego, son père. Huit mois après son arrivée, elle fait la connaissance de Morgana, vingt-deux ans, fille de diplomate, qui habite dans le même immeuble qu’elle. Les deux jeunes femmes deviennent amies. Une amitié profonde, exclusive. La présence de Morgana rassure Sophie lors des absences de son père, un proche du président Salvador Allende.

Sophie est une artiste hypersensible qui a besoin d’être sans cesse rassurée. Morgana, au contraire, est une jeune femme magnétique et sûre d’elle qui attire les regards, ceux des hommes notamment. Diego essaie d’abord de résister mais il est difficile pour lui de rester insensible à son charme. Ces deux là vont finalement s’aimer dans le plus grand secret pour préserver Sophie, avec qui Diego entretient des liens fusionnels. Pour la jeune femme, cette relation serait une véritable trahison. Une grande place est accordée aux émotions de ces trois personnages pendant qu’autour d’eux, au Chili, le monde s’écroule. Nous sommes en 1973 et Augusto Pinochet prend le pouvoir par à un coup d’État.

Nager nues est un roman à l’atmosphère envoûtante dans lequel l’intime se mêle au collectif dans un pays qui vit un moment marquant de son histoire. Proche d’Allende, Diego fait partie de ceux que Pinochet et les siens veulent abattre. Morgana, d’origine espagnole, ne fait pas partie du bon camp non plus. Les tensions, qu’elles soient personnelles ou liées à la situation du pays, sont nombreuses. Comment vont-ils les affronter ? Réussiront-ils à garder intact leur amour ? Que vont devenir les rêves de jeunesse de Sophie et de Morgana ? Si vous préférez découvrir la réponse à ces questions par vous-même, surtout, ne lisez pas la quatrième de couverture. Spoiler de cette manière est inadmissible !

GUELFENBEIN, Carla, Nager nues, Actes Sud, 2017.

12 réflexions sur « Nager nues – Carla Guelfenbein »

    1. Oui, j’ai beaucoup aimé. J’ai trouvé la dernière partie inégale. Elle aurait mérité d’être plus étoffée mais je ne peux pas en parler sinon je risque de te spoiler. Quoiqu’il en soit, c’est un roman qui mérite vraiment d’être lu.

La parole est à vous !