Ouragan – Laurent Gaudé

J’ai entendu beaucoup de bien d’Ouragan à a sortie, il y a maintenant plus de trois ans, mais le sujet ne m’attirait pas. J’avais un peu peur que cette histoire écrite suite à l’ouragan Katrina qui a sévit aux États-Unis en 2005 ne tourne au misérabilisme ou au voyeurisme. Il a fallu qu’une amie me le conseille une fois de plus et que je tombe dessus par hasard à la médiathèque pour que je me décide à l’emprunter. Et bien entendu, je ne regrette pas. Je me demande même pourquoi je n’ai jamais lu Laurent Gaudé avant !

                                  

 

Une tempête extrêmement forte s’annonce sur la ville. « Josephine Linc. Steelson, négresse depuis presque cent ans » le sait avant même que les médias ne l’annoncent. Elle le sent en ouvrant sa fenêtre le matin mais elle décide de ne pas changer ses habitudes. Quand la décision de faire évacuer La Nouvelle-Orléans est prise, les noirs passent après les blancs. La vieille dame conteste bien évidement les discriminations dont son peuple est victime depuis toujours. Elle décide pourtant de se cacher pour rester chez elle. Sa vie n’aurait pas de sens ailleurs.

D’autres, comme elle, n’ont pas pu ou pas voulu partir. Il y a Rose et son enfant qui ne parle à personne. Le révérend qui veut protéger les plus démunis dans la maison de Dieu et qui finit par être atteint de folie. Des prisonniers qui ont failli mourir noyés et qui ont réussi à passer de l’autre côté des barreaux grâce à une panne du système électrique.

Keanu, lui, ne fuit pas. Au contraire, il file vers le coeur de la ville pour retrouver Rose à qui il n’a pas parlé depuis six ans. En chemin, il croise des files de voitures pleines de gens cherchant à échapper au pire. On le prend pour un fou. Keanu sait qu’en réagissant ainsi, il redonne un sens à sa vie.

La tempête fait rage et tous ces personnages sont bien peu de choses face à la force de la nature. Ils se retrouvent confrontés à eux-mêmes et ne peuvent plus se mentir. Leurs voix se croisent allant même jusqu’à se superposer parfois. Le lecteur, lui, doit être attentif pour ne pas se perdre mais l’écriture est d’une telle force qu’il finit par le happer.

Ouragan est un magnifique roman polyphonique. Et comme toujours quand j’ai vraiment aimé un livre, j’ai du mal à écrire un billet qui me semble à la hauteur…

GAUDÉ, Laurent, Ouragan, Actes Sud, 2010.

16 pensées sur “Ouragan – Laurent Gaudé”

  1. Ah oui, ton chouchou, celui qui te susurre des mots doux à l’oreille !
    Cet e-mail est solidaire : un clic ici = un don pour l’association Les Toiles Enchantées
    — Envoyé via mailforgood

  2. Je suis tout à fait d’accord avec toi, je l’ai trouvé sublime… Ecrit d’une telle façon qu’il est tout à fait envoûtant… Un gros gros coup de coeur pour moi… Du coup ça m’a donné envie de découvrir un autre livre de l’auteur. J’ai bien envie de me lire « Le soleil des Scorta ».

  3. Un très beau souvenir de lecture… je préfère de loin le Gaudé « époque contemporaine » au Gaudé « histoire ancienne ». Je pense à a mort du Roi Tsongor qui m’a ennuyée.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :