Parc national d’Ordesa et du Mont-Perdu #3 : Nerin – refuge de Goriz

Depuis Nerin, le chemin pour accéder en haut du canyon d’Ordesa est facile. 900 m de dénivelé -dont une bonne partie sur une piste- au milieu des vaches, des pierres et des prairies herbeuses.

   

Même en plein mois d’août, on ne croise pas grand monde et la balade est agréable.

Et une fois en haut de la montée, le vue est époustouflante !

Le chemin qui mène vers le refuge de Goriz longe pendant un bon moment le canyon. Il faut tout de même sortir un peu du sentier pour profiter de la vue et surtout voir le fond du canyon. Les quelques randonneurs que l’on aperçoit sont minuscules…

 

 Les cairns nous permettent de trouver notre chemin. Ce jour-là, ils sont bien présents, ce qui ne sera pas forcément le cas le lendemain et nous vaudra quelques petites heures de marche en plus !!!!

 

Sans eux, comment se retrouver au beau milieu de ce genre de paysage ???

Au bout de notre chemin, le refuge de Goriz. Il peut accueillir plus de 80 personnes pour la nuit et est actuellement en travaux pour en recevoir encore plus. En été, il affiche souvent complet.

Deux douches -froides- quelques sanitaires, des dortoirs de trente personnes et un confort rudimentaire : ce refuge ressemble à beaucoup dautres mais manque un peu de charme car il est beaucoup trop grand.

A l’intérieur, pas de chaussures de rando. Le port de ces jolies sandales au look d’enfer et à la propreté plus que douteuse est obligatoire !

 Heureusement, on rencontre toujours des gens sympas dans les refuges et surtout, on peut profiter de la beauté de la nature…

5 pensées sur “Parc national d’Ordesa et du Mont-Perdu #3 : Nerin – refuge de Goriz”

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :