Paris – Jérusalem à pied et sans argent

Notre-Dame de Paris, 27 juin 2007 : une semaine après leur mariage, Édouard et Mathilde partent en voyage de noce à Jérusalem, à pied et sans argent. Leurs sacs contiennent le strict minimum indispensable, et même moins. Ils voyagent à la manière des pèlerins du Moyen-Âge, ou presque.

Des Alpes aux Balkans, des steppes d’Asie mineure aux eaux du Jourdain, ils traversent 14 pays, dorment dehors quand ils n’ont pas d’autre choix et comptent sur la bonne volonté humaine pour manger.

Pendant ce voyage, ils vivent des expériences difficiles comme en Turquie où Mathilde se fait agresser par un homme qui lui dit « sexe, sexe,sexe », en Syrie où ils marchent sous escorte tout le long de la route car on les prend pour des espions (tous les soirs des invitations dans des familles sont organisées avec présence d’espions dans les familles. Édouard et Mathilde s’aperçoivent que leur conversation en français est comprise alors qu’on leur fait croire le contraire), où dans d’autres régions dans lesquelles ils ne trouvent rien à manger pendant de nombreuses heures.

Heureusement, ils font aussi de belles rencontres – ils reçoivent notamment un accueil très chaleureux dans les familles turques et dans les Balkans- et les plus démunis leur offrent parfois de grands moments de bonheur.

Mathilde et Édouard ont pour objectif de découvrir les autres mais aussi d’apprendre à mieux se connaître et à s’aimer malgrè les épreuves difficiles qu’ils doivent traverser.

 

Ceux qui ont le satellite ont peut être entendu parler de ce couple car leurs émissions sont passées et passent peut être encore sur la chaîne Voyage. Je n’ai malheureusement pas eu la chance de les voir mais ce livre a été un bon substitut. J’aime beaucoup ce genre de récit de voyage. Seul petit bémol : Mathilde et Édouard sont très croyants et j’ai trouvé que cet aspect ressortait un peu trop dans le livre. A la place, j’aurais aimé qu’ils développent un peu plus leurs rencontres avec les autres comme l’ont fait Sonia et Alexandre Poussin dans Africa Trek 1 et 2. Il n’en reste pas moins que c’est une belle aventure !

CORTES, Édouard et Mathilde, Un chemin de promesses, XO Éditions, 2008.

6 réflexions sur « Paris – Jérusalem à pied et sans argent »

  1. Celui-ci ne me tente pas, en raison de l’aspect religieux.
    En revanche, j’ai offert à ma grande fille, pour Noël, « On a roulé sur la terre », d’Alexandre Poussin et Sylvain Tesson, que j’avais découvert sur ton blog. Elle a aimé et j’ai l’intention de le lire aussi (mais ne me demande pas quand !).

  2. J’ai vu en avant-première deux des sept ? reportages au « carnets de l’aventure » au mois d’octobre à Dijon. Ils étaient là d’ailleurs et elle était enceinte. Il semble me souvenir qu’ils disaient que les films vont repasser sur la 2 ou la 3 vers le mois de juin.
    Mon frère qui connait (de loin) Edouard me disait récemment qu’il avait abandonné son boulot (alors qu’il avait pris un congé sabbatique)et ils vivent de leur voyage et lui fait des missions pour le National Géographic club (je ne suis pas sûre quec’est club).
    Sur les deux épisodes vus, je trouvais qu’il y avait quelques longueurs et je préfèrerais le lire finalement.

  3. Ce doit être très intéressant et une expérience unique qui bouleverse la vie.
    Par contre mon homme m’aurait proposé ce genre de voyage en guise de voyage de noces (marcher pendant des jours) je crois qu’il serait parti en voyages de noces tout seul ! rire !

  4. Un autre voyage
    ça a l’air très intéressant. J’avais aussi beaucoup aimé Africa Trek, la série était vraiment géniale. Dans le même style il y a aussi le livre de Paul de Sinety (L’Amour des voyageurs) qui a aussi marché de Paris à Jérusalem au milieu des années 90. Lui avait choisi de partir seul et l’hiver.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :