« Passage du gué » de J-P. Blondel

Voilà un livre que je voulais lire depuis longtemps car j’adore son auteur mais je n’arrivais pas à  le trouver en bibliothèque. Quand, j’ai vu qu’il sortait en poche, je me suis précipitée pour l’acheter.

Quatrième de couverture : 

« Myriam et Thomas. Pour Fred, les revoir aujourd’hui, c’est une joie
violente qui prend à la gorge, bouscule et donne une force inattendue.

Il y a vingt ans, Fred a choisi de traverser, à leurs côtés, une
épreuve qui n’était pas sienne. Pour leur éviter la noyade, il s’est
tenu là, attentif, disponible, sans rien attendre. Avec tendresse et
fermeté, il a tenu leurs têtes hors de l’eau. Une fois la tempête
éloignée, il s’est effacé.

Myriam, Thomas et Fred. S’ils ont survécu, c’est que le pari le plus
insensé peut être tenu. C’est que la vie peut tout donner après avoir
tout retiré.
« 

Comme très souvent avec Jean-Philippe Blondel, je n’ai pas été déçue même si This is not a love song reste mon livre préféré de cet auteur. Les trois personnages, qui racontent chacun leur tour la façon dont ils ont vécu le drame -drame que je ne révèlerai pas sinon ce magnifique roman perd tout son intérêt-, sont des écorchés vifs mais malgré tout, ils surmontent les difficultés et continuent à vivre. Et cet espoir de voir surgir un jour la fin du tunnel, cette faculté à s’accrocher à la vie contre vents et marées, on les retrouve très souvent dans les personnages de Blondel. La volonté de se reconstruire est toujours présente, quoi qu’il arrive. Je crois que tout ça me parle et c’est pour ça que j’aime tant cet auteur.

Et puis il y a aussi le renoncement de Fred, l’attitude ambigüe de Myriam vis à vis de ce jeune homme qu’elle a rencontré par hasard au travail, les sentiments confus de Thomas, etc. Et plein d’autres raisons encore qui font que j’adore ce roman.

Oui, mais voilà, je crois que j’ai lu tous les JPB et maintenant, je n’ai plus rien à me mettre sous la dent. Je suis triste… A quand le prochain ?

Clochette, Laure, Anne, Clarabel, toutes ont beaucoup aimé.

BLONDEL, Jean-Philippe, Passage du gué, Pocket, 2008.

6 réflexions sur « « Passage du gué » de J-P. Blondel »

  1. Je n’ai toujours pas lu de livres de cet auteur mais plusieurs titres figurent sur ma LAL.
    Je crois que tu m’avais conseillé de commencer par  » This is not a love song ».
    Mais mon petit doigt me dit que « Passage du gué  » pourrait bien beaucoup me plaire…

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :