Puisque rien ne dure – Laurence Tardieu

Puisque rien ne dure laurence tardieuUne lecture en apnée. Une vraie claque. Je n’avais encore jamais lu Laurence Tardieu et cette première rencontre restera sans aucun doute longtemps dans ma mémoire.

Je meurs, le roman s’ouvre sur ces deux mots écrits par Geneviève dans une lettre adressée à Vincent, l’homme qu’elle aime mais qu’elle n’a pas revu depuis quinze ans. Vincent prend immédiatement la route pour la rejoindre. Dans la voiture, les souvenirs ressurgissent. Des moments terribles qu’il fait tout pour oublier encore aujourd’hui.  Certains êtres, à mesure que le temps passe, deviennent de plus en plus libres : ils se redressent au lieu de s’affaisser. Il émane d’eux une énergie étonnante. Ils sont lumière pour qui les rencontre. J’aimerais savoir ce qu’ils ont fait des ombres de leur passé. De leurs regrets, de leurs déchirures. Comment ils s’en sont arrangés. p. 21

Vincent et Geneviève s’aimait mais leur couple n’a pas résisté à la disparition de Clara, leur fille. Chacun s’est muré dans son silence. Chacun a fait face comme il le pouvait. Et le vide s’est installé entre eux. Parce que toi, peux-être, tu as remporté ton combat contre la douleur. Mais moi je n’ai pas mené de combat. Je n’ai pas eu ce courage. Je me suis simplement efforcé de vivre avec ma douleur, comme une compagne indésirable avec laquelle on est obligé de cohabiter. Je n’ai jamais accepté. Jamais. p. 24-25

Pour oublier, Vincent a rompu tous les liens avec le passé. Geneviève a trouvé refuge dans l’écriture et les mots des autres. Les livres que j’ai gardés, je les ai lus et relus. Et tu sais, Vincent, chaque fois c’est la même joie qui m’emportait, m’apaisait. Tu ne peux pas savoir le bonheur que j’ai trouvé dans ces livres. p.119

Le roman leur laisse tout à tour la parole. Laurence Tardieu a un talent fou pour décrire les émotions, pour coucher sur le papier ce que Vincent et Geneviève ressentent au plus profond d’eux mêmes. Comment rester insensible face à un tel récit ? Si la tristesse, la mort et le deuil tiennent une place importante, c’est pourtant l’amour et la vie qui sont le plus forts. On referme le livre la boule au ventre mais avec une terrible envie de profiter de l’instant présent et des êtres qui nous sont chers. Une lecture bouleversante.

TARDIEU, Laurence, Puisque rien ne dure, Stock, 2007.

21 réflexions sur « Puisque rien ne dure – Laurence Tardieu »

    1. Cet article traînait dans mes brouillons depuis un moment. Depuis, j’ai lu « Rêve d’amour » et le charme n’a pas opéré. Mauvais moment ? Fatigue ? Instinct de protection face à un sujet douloureux ?

  1. J’ai lu ce livre que j’ai beaucoup aimé. Un jour, je suis rentrée dans une librairie où Laurence Tardieu signait des livres. Je me suis allée timidement lui parler et je l’ai trouvée charmante.

La parole est à vous !