Quand le cirque est venu – Wilfrid Lupano et Stéphane Fert

Le Général Poutche, qui règne d’une main d’acier sur son pays, aime l’ordre. Chez lui, rien ne dépasse, tout est droit, rectiligne, rangé. Il déteste le désordre et décide de tout tout seul. Alors, forcément, quand un cirque débarque dans la ville, le Général n’est pas content mais alors pas content du tout. En plus, ces gens là n’ont pas de chef. Mais comment est-ce possible ? Sans chef rien ne va plus, pense le Général Poutche.

Sur les conseils d’un de ses officiers, notre anti-héros finit par accepter la présence du cirque. Le peuple n’a pas le sourire, il marche les épaules basses et le regard tourné vers le sol. Rigoler un peu lui permettra d’accepter plus facilement cette vie difficile. Mais attention, si le dompteur de tigres, l’homme le plus fort de monde, le funambule ou encore les acrobates dépassent les limites, ils iront au château Gueunouf, cette terrible prison dans laquelle le Général Poutche fait enfermer tous ceux qui l’énervent.

Chaque lecteur mettra qui il voudra derrière le Général Poutche : son chef tortionnaire, sa prof de piano, sa belle-mère acariâtre, sa maîtresse d’école imbuvable, des hommes politiques, de vrais dictateurs… On pourrait continuer cette liste à l’infini !

Et ce qui fait le plus de bien dans cette histoire, c’est le dénouement. Il est jubilatoire ! Wilfrid Lupano rend ici un bel hommage au monde du spectacle et plus généralement à celui de la culture. C’est grâce à elle qu’on devient plus intelligent, c’est grâce à elle qu’on peut exercer son regard critique, c’est grâce à elle qu’on est plus heureux et plus libre.

Je n’étais pas fan du dessin de Stéphane Fert a priori mais je le trouve finalement drôlement réussi, notamment au niveau du rendu des émotions. Il se suffit presque à lui seul dans certaines scènes. Les expressions du Général Poutche quand il n’est pas content sont extras ! Une bande dessinée grand format particulièrement réussie puisque tout en s’adressant à un public jeune, elle ravit les adultes.

LUPANO, Wilfrid, FERT, Stéphane, Quand le cirque est venu, Delcourt, 2017.

 

RDV chez Noukette pour découvrir d’autres BD !

40 réflexions sur « Quand le cirque est venu – Wilfrid Lupano et Stéphane Fert »

  1. Une BD qui ravit les adultes mais qui ravit les enfants (ça les transforme en vrais moulins à parole et à fabriquant de questions c’est fou ! 😛 )

    1. J’avais un peu le même à priori que toi au départ mais finalement je l’ai apprécié. Notamment parce qu’il est très expressif.

    1. Cela ne m’étonne pas !!! J’ai le même problème avec le dernier tome de « La guerre des lulus » que je n’ai pas eu le temps de lire car il est toujours emprunté.

  2. Pour moi c’est un gros coup de coeur. J’avais emprunté la BD à la médiathèque mais je pense que je vais l’acheter parce que je la relirais volontiers. Et puis quand mon fils sera en âge de comprendre certaines choses, je me ferai un plaisir de la lui mettre entre les mains 🙂

  3. Je ne suis pas certaine d’adhérer au dessin de la couverture… mais si tu dis qu’on s’y habitue, why not. J’aimerais bien revoir mon ancien professeur de 3e année sous ces traits.

La parole est à vous !