Quatre soeurs 1 : Enid – Malika Ferdjoukh et Cati Baur

Alors que le deuxième tome de Quatre soeurs vient de sortir il y a quelques semaines, je découvre enfin Enid, le premier.

Les quatre soeurs Verdelaine sont en réalité cinq. Elles ont perdu leurs parents dans un accident de voiture et vivent seules à la Vill’ Hervé, la grande villa familiale qui prend parfois des allures de maison hantée les nuits de tempête. Enid, héroïne éponyme de ce premier tome, est une gourmande. Elle ne sait pas s’arrêter de manger quand il y a du cake aux noix pour le goûter. Hortense, 11 ans, passe son temps à dévorer des livres où à écrire son journal intime. Charlie, l’aînée de la tribu, a 23 ans. « Elle bricole, cuisine, travaille dans un labo, aime Basile, et prend soin de tout le monde » p. 11. Geneviève, 16 ans, s’occupe de l’intendance pour toute la famille. Enfin, Bettina, 14 ans, passe son temps dans la salle de bain ou avec ses copines et aime bien embêter le monde.

Adaptée du roman de Malika Ferdjoukh, cette bande dessinée met en scène la vie bien remplie de la tribu Verdelaine. Les cinq soeurs s’entraident et sont complices, surtout quand c’est pour se moquer de tante Lucrèce, leur tutrice qui ne s’occupe d’elles que pour les enquiquiner. Elles se chamaillent aussi souvent, comme tous les frères et soeurs ou presque. Leurs parents les aident de temps en temps quand elles sont sur le point de faire une bêtise en faisant quelques apparitions sous le forme de fantômes. Les histoires de coeur et d’amitié sont au coeur de leurs préoccupations. Bref, leur vie ressemble à celle de pas mal de jeunes gens de leur âge sauf qu’elles doivent se gérer seules et qu’elles sont encore un peu jeunes pour cela.

Si vous ne l’avez pas encore lue, je vous conseille vivement cette bande dessinée dans laquelle on ne s’ennuie pas un seul instant. Les soeurs Verdelaine sont un peu déjantées mais ne manquent pas d’humour. Les dessins de Cati Baur sont vraiment réussis. J’ai beaucoup aimé le physique des cinq soeurs et notamment les expressions des visages. Son coup de crayon restitue à merveille toutes les aventures qu’elles vivent. Maintenant, je n’ai plus qu’une envie : découvrir le roman.

FERDJOUKH, Malika, BAUR, Cati, Quatre soeurs 1 : Enid, Delcourt, 2011.

7 réflexions sur « Quatre soeurs 1 : Enid – Malika Ferdjoukh et Cati Baur »

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :