Qu’avez-vous fait de moi ? – Erwan Larher

Léopold Fleury est l’archétype même de l’anti-héros. Son CDD se termine et, à 27 ans, il ne semble avoir aucune perspective d’avenir même si il pense que son roman va être publié, qu’il va rencontrer le succès et qu’il va pouvoir mettre dans son lit toutes les belles filles sur lesquelles il phantasme.

Sans perspective d’avenir, il a du mal à trouver sa place dans un monde où la réussite sociale compte plus que tout. Il a fait des études et obtenu des diplômes mais ne possède pas de compétences qui puissent lui servir sur le marché du travail. 

Le jour où, contre toute attente, il décroche un job chez GL Média, il pense que c’est le début du bonheur. En réalité, il se trouve mêlé malgré lui à un sombre histoire au sein d’une société secrète à laquelle appartenait également un très proche ami, perdu de vue depuis quelques temps. C’est le début d’une véritable descente aux enfers.

 

Dans notre société, la norme compte plus que tout. Quiconque en sort se voit montré du doigt. C’est cela que dénonce Erwan Larher dans Qu’avez-vous fait de moi ? Avec humour et dérision, sans langue de bois, tous les travers du monde d’aujourd’hui sont mis en avant : course au diplôme, monde du travail dégradant, pouvoir dans les mains d’un petit nombre au dépend du reste de la population, etc.

Il est difficile de résumer ce roman tant l’intrigue va de rebondissements en rebondissements et les sujets de réflexion sont nombreux. J’ai trouvé le dénouement un peu tiré par les cheveux mais finalement, quand on y réfléchit bien et qu’on est attentif aux scandales d’État français -et étrangers !- on se dit que ce n’est peut-être pas si loin que cela de la réalité…

Un grand merci à Keisha qui fait voyager ce livre.

LARHER, Qu’avez-vous fait de moi ?, Michalon, 2010.

8 réflexions sur « Qu’avez-vous fait de moi ? – Erwan Larher »

  1. Coucou!
    je ne sais pas si tu as déjà été invitée, mais on organise un manga loto qui devrait aller vu tes goûts en la matière.. Si tu es intéressée tu peux venir voir chez moi!

  2. Merci…
    …pour votre billet.
    Ça fait plaisir, vous vous en doutez.
    (@Emma : conscient des insuffisances de mon travail et respectueux des avis de chacun, je ne commente jamais ces derniers. Mais sachez que « pas assez travaillé », c’est la critique la plus blessante qu’on puisse me faire au sujet de mon roman. Parce que pour le coup, il y a, objectivement, un boulot considérable derrière.)

  3. @alex : il ne te reste plus qu’à contacter Keisha pour qu’il fasse une étape chez toi.
    @Loula : oui, j’ai vu ça. Je vais y réfléchir mais en ce moment je suis débordée et je passe en coup de vent sur la blogosphère. Vive les billets programmés ! @Emma : l’auteur t’as répondu. Je n’ai pas vraiment le même point de vue que toi mais j’aimerais bien justement que tu me donnes quelques exemple concrets pour voir si je suis d’accord avec toi.
    @r1 : je vous souhaite de rencontrer le succès avec ce livre.
    @antigone : même remarque qu’à Alex.

  4. Enfin j’ai le temps de passer ici! Et je passe même après l’auteur, c’est dire mon retard.mais ça tombe bien pour sa réponse. Il s’est inspiré d’un fait divers hélas tristement réel, ce qui met la fin dans une autre lumière.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :