Rage – Orianne Charpentier

Rage, c’est le surnom qui lui a donné Artémis, celle qui l’aide à survivre depuis qu’elle est arrivée ici, celle qui tente de lui maintenir la tête hors de l’eau. On ne connaît pas grand chose du passé de Rage. Le peu que l’on sait suffit pourtant à comprendre pourquoi la jeune femme possède une telle violence tapie au fond d’elle. Rage a connu l’exil, et avant, la folie de la guerre et des hommes. Elle a été blessé dans sa chair et l’est encore dans son âme. Elle ne peut plus faire confiance à aucun homme. Elle ne peut plus vivre normalement. Elle ne peut pas oublier ce passé qui la dévore à chaque instant.

Une nuit, elle rencontre un chien de combat maltraité : c’est un élément déclencheur. Comme elle, la bête est traquée : la sauver devient dès lors une nécessité vitale pour Rage. Elle y met toutes ses tripes, aidée par Jean, un ami d’Artémis chez qui elle se trouve quand le chien arrive dans sa vie. L’écriture ciselée, sans fioritures, est à l’image de ce récit dans lequel la tension règne du début à la fin. Ce qui se joue dans la vie de Rage à ce moment là est crucial.

« Et là, tu dois penser que je raconte n’importe quoi, avec mon histoire d’être maître de son destin… Ce que je voulais dire, c’est qu’il faut faire avec ce qu’on perd… Et avec ce qui nous reste. » p. 100

L’émotion est à fleur de peau. On lit le roman d’une traite et on le referme le cœur plein d’empathie pour Rage, cette jeune femme qui se bat avec les démons de son passé.

CHARPENTIER, Orianne, Rage, Gallimard jeunesse, 2017.

8 réflexions sur « Rage – Orianne Charpentier »

La parole est à vous !