Révoltées – Carole Trébor

Moscou, octobre 1917. En plein cœur de la Première Guerre mondiale, le Tsar de Russie vient d’être renversé et les bolcheviks tentent de prendre le pouvoir. Le peuple crève de faim et de froid. Il n’en peut plus de voir mourir ses hommes au front dans un conflit qui s’est enlisé depuis longtemps.

Lena, 17 ans, et sa sœur jumelle Tatiana vivent seules avec leur grand-mère depuis le départ de leur père pour la guerre (leur mère est décédée). Elles ont des caractères bien différents. Lena a rejoint les rangs des bolcheviks depuis un moment déjà mais sa sœur ne le découvre qu’au moment de la révolution d’octobre. Tatiana, si elle partage en partie ses idées, est plus prudente, plus attachée à ménager sa grand-mère qui est aveugle et répare des costumes  pour le théâtre voisin. Elle rêve d’une carrière sur scène et connaît par cœur les poèmes de Maïakovski à force d’entendre les comédiens répéter quand elle fait le ménage dans les locaux.

Révoltées, ces deux sœurs le sont toutes les deux. Mais elles réagissent chacune à leur manière. L’une choisit l’action directe, le combat, tandis que l’autre utilise les mots et les idées. Leur objectif est le même : vivre mieux, vivre libre. A travers leur histoire, ce roman solidement documenté plonge le lecteur en plein cœur de la révolution russe. Les conditions de vie, l’ambiance, l’influence de l’art, les idées, l’insurrection : tout est abordé de manière succincte mais efficace. Un bon moyen de réviser ses cours !

TREBOR, Carole, Révoltées, Rageot, 2017.

8 réflexions sur « Révoltées – Carole Trébor »

    1. Le roman ne l’est absolument pas. Par contre, la partie documentaire en fin d’ouvrage l’est forcément un peu. Elle donne des clés qui permettent de mieux comprendre le contexte historique du roman.

La parole est à vous !