Sauveur § fils saison 2 – Marie-Aude Murail

Quel bonheur de retrouver Sauveur et ses patients quelques semaines après les avoir rencontrés pour la première fois. Ce psychologue antillais de 40 ans mesurant 1,9O mètre pour 80 kg a (presque) tout de l’homme idéal. C’est sans doute pour cette raison que Louise est tombée amoureuse de lui. Leur relation est cependant compliquée. La mère de famille a du mal à trouver sa place chez Sauveur qui héberge de nouveau Gabin suite à une nouvelle hospitalisation de sa mère en psychiatrie et trouve le moyen d’accueillir en plus Jovo, un homme au caractère surprenant. De plus, l’ex-mari de Louise fait tout pour lui rendre la vie impossible et sa fille refuse de se rendre chez Sauveur le week-end.  Heureusement, son fils Paul est copain avec celui de Sauveur, Lazare. Les deux garçons passent leur temps à s’amuser avec les hamsters qui voyagent quotidiennement d’une pièce à l’autre de la maison.

Dans ce deuxième opus, on retrouve certain des patients du premier. Parmi eux, Ella qui préférerait se prénommer Eliott, Blandine qui tait son mal être mais se gave de bonbons et se vide la tête en publiant des vidéos de poupées Pullip sur Youtube ou encore Samuel qui ne supporte plus sa mère et a oublié le chemin de la douche. A ces personnages, d’autres viennent s’ajouter, tout aussi attachants, tout aussi magnifiquement bien dépeints. La petite Raja, qui a dû fuir l’horreur de la guerre avec sa famille, m’a particulièrement touchée.

Tout le talent de Marie-Aude Murail réside dans sa façon d’observer les comportements humains et de nous parler de nous à travers ses personnages. Et tout cela avec humour. C’est fou ce que cette Louise Rocheteau a de points communs avec moi alors que je ne suis ni séparée, ni divorcée ni maman d’une ado boutonneuse. Et que dire de tous ces jeunes que Sauveur côtoie dans son cabinet ? Ils ne sont pas sans me rappeler moi au même âge et tous ceux avec qui je travaille chaque jour au collège.

Comme à la fin la saison 1, j’ai refermé cette saison 2 avec l’envie pressante de découvrir la suite. Et cela tombe bien car je l’ai sous la main !

Deux extraits que j’ai notés :

Ses patients l’appelaient parfois « docteur » et même « docteur Sauveur », attendant de lui quelque miracle qui modifierait le cours de leur existence. Or personne ne sauve personne. Ne change que celui qui veut changer. p. 36

En face d’un adversaire, on a trois solutions : se battre, fuir ou ne rien faire. Tout le monde pensait que ce battre était la meilleure solution, la plus courageuse. Mais se battre contre un adversaire qui est plus fort que vous n’est pas courageux, c’est juste idiot. p. 269

J’ai le plaisir de partager cette lecture avec Enna.

MURAIL, Marie-Aude, Sauveur § fils saison 2, L’école des loisirs, 2016.

14 pensées sur “Sauveur § fils saison 2 – Marie-Aude Murail”

La parole est à vous !