Sauveur & fils -Marie-Aude Murail

Les patients qui ont rendez-vous pour la première fois avec Sauveur Saint-Yves ne s’attendent pas, quand la porte du cabinet du psychologue s’ouvre, à avoir en face d’eux un beau martiniquais de 39 ans mesurant 1,90 mètre et pesant 80 kg de muscles. L’homme, installé en métropole avec son fils Lazare depuis quelques années, enchaîne les consultations à longueur de journées.

Il reçoit régulièrement Margaux, une adolescente qui se scarifie les bras, Ella qui souffre de phobie scolaire, Cyrille qui fait encore pipi au lit à l’âge de 9 ans, Gabin un accro aux jeux vidéos dont la mère est atteinte de graves problèmes psychologiques, les Augagneur une famille en plein divorce qui n’arrive plus à communiquer, et pas mal d’autres patients.

Sauveur ne se doute pas que pendant ce temps là son fils écoute aux portes. Le petit garçon aimerait bien que son père lui parle un peu plus de sa mère décédée dans un accident de voiture alors qu’il était tout petit. Mais Sauveur n’y arrive pas. Ce sont toujours les cordonniers les plus mal chaussés….

Lazare semble cependant heureux. Il a réussi à convaincre son père de lui acheter un hamster et passe du bon temps avec son meilleur ami Paul dont la mère n’est pas insensible au charme de Sauveur.

En fine observatrice des comportements humains, Marie-Aude Murail brosse dans Sauveur & fils une belle galerie de portraits. On s’attache aux personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires, et les voir évoluer est un vrai bonheur. Si les difficultés qu’ils rencontrent sont nombreuses, l’optimisme est au final ce qui ressort le plus à l’image de ce dénouement qui donne du baume au cœur.  J’ai refermé le livre avec un seul regret : ne pas avoir la suite sous la main !

« on ne sauve pas les gens d’eux-mêmes, Lazare. On peut les aimer, les accompagner, les encourager, les soutenir. Mais chacun se sauve soi-même, s’il le veut, s’il le peut. Tu peux aider les autres, Lazare. Mais tu n’es pas tout-puissant. » p. 311

Les avis de Jérôme, Noukette et Stephie.

MURAIL, Marie-Aude, Sauveur & fils Saison 1, L’école des loisirs, 2016.

24 pensées sur “Sauveur & fils -Marie-Aude Murail”

      1. Je ne sais pas? Pour Sauveur et fils je n’ai pas fait de billet, mais pour Le journal de Gurty, si, ça dépend de mon humeur au moment.Comme pour les BD.
        Bref, j’en lis toujours si elle me paraît bien à mon goût , je pense qu’il y a des pépites dedans!

    1. Je n’ai pas lu le roman de Martin Winckler. Le pitch lui ressemble en effet mais il faudrait que je le lise pour pouvoir rebondir sur ce que tu dis.

  1. Sauveur est antillais, pas martiniquais. 😉
    Très chouettes livres en effet ! Très contente d’avoir pu découvrir Marie-Aude Murail grâce à ces ouvrages-là.

    1. Je viens de vérifier, Sauveur est bien martiniquais ! Marie-Aude Murail est effectivement une auteure de talent. Sa bibliographie regorge de pépites.

La parole est à vous !