« Slam » de Nick Hornby


Sam a 15 ans. Il partage sa vie entre sa passion pour le skateboard (heu pardon Sam, j’ai voulu dire skate car skateboard, tu me l’as dit, ça fait un peu ringard…) et les filles. Sa mère est âgée de 31 ans, ce qui signifie qu’elle l’a mis au monde à 16 ans. Elle lui recommande toujours de faire attention avec les filles. Oui, mais voilà, quand on a 16 ans, les conseils des parents on ne les écoutent pas toujours et un accident est vite arrivé… Sam va devoir faire face à une situation non envisageable pour lui. Il n’a pas trop le choix, c’est lui le père et la belle Alice veut absolument garder l’enfant.

« Slam » en skate, ça signifie se casser la figure, tomber. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que pour Sam, la chute est longue et difficile… Assumer une paternité à l’adolescence, ce n’est pas une sinécure. Les doutes, les incertitudes et les moments de faiblesse de notre héros en font un personnage humain et attachant. On aurait presque envie de discuter avec lui, d’essayer de l’aider. En tous cas, lui n’hésite pas à s’adresser directement au lecteur ou à son poster de Tony Hawk, un célèbre skater (dont je n’ai jamais entendu parler, pauvre inculte que je suis) pour lui demander des conseils. Le ton est souvent drôle et décalé. Certaine situations sont assez cocasses même si, il faut être franc, on n’aimerait pas être à la place du pauvre Sam. Tout cela rend le roman très vivant. C’est une lecture qui devrait plaire aux ados de la fin du collège au lycée.

Lire l’avis de Clarabel et celui d’Yspaddaden.

HORNBY, Nick, Slam, Plon, 2008.

12 réflexions sur « « Slam » de Nick Hornby »

  1. je suis une maman d’un ado passionné de skate et j’adore ce livre mais bon ,j’espère qu’il va pas me faire grand mère!!!D
    je suis en train de la lire, c’est un très bon roman, les ados en effet devraint le lire.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :