Sous le gui – Angéla Morelli

Au beau milieu de la nuit, Julie décide de récupérer les cadeaux de Noël de ses enfants qu’elle a cachés dans la boîte aux lettres. Manque de chance, la serrure est bloquée. Heureusement, son nouveau voisin qui rentre d’une soirée, lui porte secours.

C’est ainsi que Julie fait la connaissance du charmant Nicolas, pilote de ligne célibataire et amateur de livres. Ce goût pour la lecture, ce n’est pas lui qui le lui apprend. Elle le découvre en allant visiter son appartement, un jour où il lui a laissé ses clés pour qu’elle puisse ouvrir au chauffagiste en son absence.

Julie est sous le charme mais elle a du mal à se l’avouer et son passé la rend hésitante. Nicolas, lui, trouve qu’elle est habillée comme un as de pique mais qu’elle très belle et très agréable. En plus, elle ne semble accorder aucune importance à son job : ça le change un peu !

Je crois que je vous en ai déjà trop dit sur cette nouvelle qui ne fait qu’une trentaine de pages. Je l’ai dévorée en quelques dizaines de minutes et elle m’a rappelé L’homme idéal (en mieux) du même auteur.

Julie est une jeune femme qui n’a pas été épargnée par la vie. Elle doute beaucoup mais c’est une jolie personne qui mérite de rencontrer l’amour et d’être heureuse.

Certains trouveront cette histoire facile mais dans ce cas, il ne faut pas lire de romance. Personnellement, j’ai terminé Sous le gui le sourire aux lèvres et le coeur tout mou, en regrettant que ça se termine déjà.

MORELLI, Angela, Sous le gui, Harlequin, 2013.

Si vous voulez en savoir plus sur Angela Morelli, un petit clic sur l’image ci-dessous. Stephie de Mille et une frasques organise un coup de projecteur sur l’auteur cette semaine.

5 pensées sur “Sous le gui – Angéla Morelli”

  1. Celui là, je l’ai lu, c’est vraiment sympa à découvrir quand on connait l’auteur (vue une fois) et son passé de blogueuse (elle a encore un blog d’ailleurs)

  2. J’ai beaucoup vu l’homme idéal sur les blogs, donc ça m’intrigue et je le lirai. Cette histoire là me fait vraiment penser au roman Demain j’arrête de Legardinier où l’héroïne Julie tombe folle amoureuse de son voisin Ric. Et il y a aussi une histoire de boîtes aux lettres, de changement de job…

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :