Super Louis et l’île aux 40 crânes – Florence Hinckel

Le jour, Louis a un existence des plus banales. Il est secrétement amoureux de Vanessa, adore le Nutella et se fait parfois embêter par Brutus et sa bande. La nuit, le jeune garçon enfile son costume de super-héros et combat les méchants. Pas un seul ne lui résiste !

Tout se complique lorsque Louis, Brutus et Vanessa se font enlever par Nubuck le gangster et se retrouvent prisonniers sur l’île aux 40 crânes, le royaume de Balafre-à-Dents-d’Or.

L’aventure, l’humour et la fantaisie sont au rendez-vous dans ce petit roman jeunesse. Louis, Vanessa et Brutus ne vont pas avoir d’autre choix que de se serrer les coudes pour faire face à la terrible épreuve à laquelle ils sont confrontés.

Les illustrations d’Anne Montel qui permettent de faire une pause de temps en temps dans le texte ne manqueront pas de plaire aux jeunes lecteurs. Elles contribuent d’ailleurs à l’humour tout comme les fiches du guide de survie du super-héros et les quelques jeux de mots.

Derrière cet humour, sa cache de la sensibilité. On comprend que le père de Louis, qui était pompier, est décédé lors d’une intervention. Les fréquentes transformations du jeune garçon en super-héros ne sont donc peut être pas tout à fait anodines. Les valeurs véhiculées dans le roman (solidarité, amitié, persévérance) sont également intéressantes.

Même si ce titre n’est pas mon préféré de la collection Pépix -il est sans doute un peu trop fantaisiste pour moi- Super Louis et l’île aux 40 crânes est un roman que je recommande vivement pour les enfants de fin de primaire ou de début de collège.

HINCKEL, Florence, Super Louis et l’île aux 40 crânes, Sarbacane, 2014.

2 pensées sur “Super Louis et l’île aux 40 crânes – Florence Hinckel”

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :