Vers Compostelle : Drôles de rencontres – Antoine Bertrandy

 

Des livres sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, il y en a des dizaines. Pourquoi lire celui d’un inconnu, me direz-vous ? Et bien tout simplement parce que l’auteur m’a envoyé un petit message me proposant de découvrir son livre. Habituellement, je ne prends même pas la peine de répondre à ce genre de sollicitation. Mais cette fois-ci, le mail d’Antoine Bertrandy n’était pas un simple copié-collé sans âme. Il avait remarqué mon intérêt pour le sujet grâce à un commentaire laissé sur un blog et à un de mes billets.

Je dois vous avouer que j’avais un peu peur de perdre mon temps quand j’ai accepté de lire son livre. Au final, j’ai vraiment bien fait de prendre des risques !

Antoine Bertrandy est parti de Saint-Jean-Pied-de-Port un matin d’automne. Sa vie parisienne ne le prédisposait pas à cela mais il a éprouvé à un moment donné de sa vie le besoin de partir, laissant femme et enfant seules à la maison. Ses pas l’ont conduits à réfléchir sur lui-même, sur le sens de sa vie et surtout à faire de formidables rencontres. C’est principalement de ces dernières dont il est question dans ce récit de voyage. Certaines sont drôles, d’autres profondes ou encore un peu flippantes. Toutes sont riches d’enseignement d’un point de vue humain. 

C’est un récit très personnel que nous livre l’auteur et une belle preuve d’amour pour sa femme. Il ne cherche pas à masquer son côté sombre et se met à nu à plusieurs reprises, amenant ainsi le lecteur à s’interroger sur lui même, sur sa vie. 

Vers Compostelle : Drôles de rencontres n’a rien à envier aux récits d’Alix de Saint André ou de Jean-Christophe Rufin. C’est un livre que je vais garder précieusement dans ma bibliothèque, à côté des quelques autres récits de voyage. Un grand merci à Antoine Bertrandy pour cette merveilleuse échappée !

BERTRANDY, Antoine, Vers Compostelle : Drôles de rencontres, Transborėal, 2015.

%d blogueurs aiment cette page :