De nos frères blessés – Joseph Andras

De nos frères blessés Joseph AndrasAlger, 1956. Le militant communiste Fernand Iveton pose une bombe dans son usine. Son but n’est pas de tuer mais d’alerter les autorités françaises qui refusent d’entendre la volonté d’indépendance d’une grande partie de la population algérienne. Arrêté avant l’explosion de la bombe, il est torturé puis condamné à mort.

Continuer la lecture de « De nos frères blessés – Joseph Andras »