Culottées 1 : Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent

Culottées, c’est quinze destins de femmes hors du commun. Célèbres ou anonymes, vivant à l’époque contemporaine ou il y a plus de 2000 ans, elles viennent d’horizons et de milieux sociaux complètement différents. Mais toutes ont décidé de faire ce qu’elles veulent de leur vie. Pour chacune d’entre elles, une courte BD de quatre ou cinq planches, suivie d’une magnifique illustration type album sur une double page. Continuer la lecture de « Culottées 1 : Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent »

La tresse – Laetitia Colombani

Si vous suivez un peu l’actualité littéraire, l’engouement autour de ce roman, sorti il y a un peu plus d’un mois, ne vous aura sans doute pas échappé. La tresse sera t-il le roman de l’été ? En tous cas, vous pouvez l’emporter dans votre valise, c’est certain ! Continuer la lecture de « La tresse – Laetitia Colombani »

Communardes ! Nous ne dirons rien de leurs femelles – Lupano et Fourquemin

Wilfrid Lupano continue sa série consacrée à la place des femmes dans la Commune de Paris avec un troisième tome au titre évocateur, Nous ne dirons rien de leurs femelles. Pour rappel, chaque opus a un illustrateur différent et peut se lire indépendamment même si l’on retrouve des personnages de l’un à l’autre.

Continuer la lecture de « Communardes ! Nous ne dirons rien de leurs femelles – Lupano et Fourquemin »

Louise Michel : la Vierge Rouge -Marym et Bryan Talbot

Son engagement dans la Commune de Paris, son rêve de justice sociale, son combat pour l’égalité entre les hommes et les femmes et le droit des peuples ont fait de celle que l’on surnomme la Vierge Rouge une héroïne française.

Continuer la lecture de « Louise Michel : la Vierge Rouge -Marym et Bryan Talbot »

Communardes ! : L’aristocrate fantôme – Lupano et Jean

Après Les éléphants rouges il y a quelques semaines, je poursuis ma découverte de la série Communardes avec un nouvel opus : L’aristocrate fantôme. Le contexte est toujours celui de la Commune de Paris et le principe est de mettre en avant l’engagement des femmes durant cette période de l’histoire de France.

Continuer la lecture de « Communardes ! : L’aristocrate fantôme – Lupano et Jean »

Garde-corps – Virginie Martin

garde-corps-virginie-martin

Gabrielle Claire n’a même pas 12 ans lorsqu’elle se fait violer par Patrick, un élève de son collège. Le roman s’ouvre sur cette scène d’une violence extrême. La jeune fille ne dit rien et encaisse les humiliations des autres. Parce que bien entendu, le violeur se vante… Les parents de l’adolescente, trop préoccupés par eux-mêmes, ne voient rien, comme d’habitude.

Continuer la lecture de « Garde-corps – Virginie Martin »

L’élégance des veuves – Alice Ferney – Lu par Dominique Reymond

9782367621128-001-xDans une famille bourgeoise, au début du XXème siècle, les mariages, les naissances et les décès se succèdent au fil des ans. Le destin des femmes, lui, semble immuable. Vouées à se marier sans qu’on leur demande forcément leur avis puis à enfanter,  elles se transmettent de manière inconsciente le renoncement et la foi dans le recommencement éternel du cycle de la vie. Alice Ferney leur rend, à travers son roman, un bien bel hommage.

Continuer la lecture de « L’élégance des veuves – Alice Ferney – Lu par Dominique Reymond »

Un paquebot dans les arbres – Valentine Goby

un-paqubot-dans-les-arbres-valentine-gobyMathilde Blanc est la cadette d’une famille de trois enfants. A sa naissance, son père espérait un garçon pour remplacer celui qui est mort cinq années auparavant. Annie, l’aînée, est celle qui a tous les droits, et notamment celui de danser avec le père les soirs de bal au café familial de La Roche-Guyon. Jacques est encore un bébé. Au milieu, Mathilde essaie d’exister aux yeux de son père. Elle rêve de danser avec lui, elle aussi.

Continuer la lecture de « Un paquebot dans les arbres – Valentine Goby »

Giboulées de soleil – Lenka Horňáková-Civade

Giboulées de soleil

Magdalena, Libuse, Eva. Trois narratrices, trois femmes, trois générations et un destin commun. De mère en fille, elles naissent bâtardes et reproduisent le schéma familial dans la Tchécoslovaquie des années 1930 aux années 1980.

Continuer la lecture de « Giboulées de soleil – Lenka Horňáková-Civade »

Une femme simple – Cédric Morgan – Lu par Marc Hamon

Jeanne Le Mithouard est une femme à la fois simple et moderne pour son époque. Elle vit en Bretagne à la fin du XVIIIème et au début du XIXème siècle. Sa taille, sa corpulence et sa force physique font d’elle une femme atypique qui attire tout autant qu’elle effraie. Elle se loue pour les travaux des champs et comme elle travaille bien mieux que la plupart des hommes, elle ne chôme pas.

A l’occasion d’un mariage, elle rencontre Louis, un marin, qui tombe amoureux d’elle et devient son mari quelques temps plus tard. Louis est étonné par l’absence de pudeur de sa femme qui n’hésite pas à se montrer nue pendant et après l’amour. Il n’était pas habitué à cela lors des quelques expériences qu’il a eues auparavant.

Louis part en mer pour de longues périodes. Jeanne refuse de l’attendre à la maison et décide de s’installer comme batelière afin de transporter passagers, animaux et marchandises dans le golfe du Morbihan. Elle est beaucoup sollicitée, surtout en hiver quand les chemins pour se déplacer d’un village à un autre sont difficilement praticables. Elle risque sa vie en sauvant plusieurs marins de la noyade par gros temps. Pour elle, c’est naturel. Elle ne comprend pas qu’on l’admire pour cela.

Chose rare pour les femmes à cette époque, Jeanne sait lire. Elle décide que ses filles apprendront elles aussi. L’aîné se destine assez vite à reprendre le travail de sa mère. La plus jeune semble aimer la religion.

La vie de Jeanne est faite de labeur et de plaisirs aussi simples que rares. Elle aime le dimanche car elle va à la messe et a un peu de temps pour elle. Lors d’une des longues absences de Louis, elle rencontre une femme qui va lui faire entrevoir un vie différente de celle que les curés veulent imposer au peuple et plus particulièrement aux personnes de son sexe.

A l’image de cette femme d’une autre époque dont il nous fait partager la vie et les pensées, le style de Cédric Morgan est simple et efficace. Il nous plonge dans une atmosphère rude et pauvre sans jamais tomber dans le misérabilisme. On imagine sans peine la petite maison de Jeanne et de Louis, leur coin de Bretagne, la mer et ses dangers, etc.

C’est un panneau destiné aux touristes dans une petite rue portant le nom de Jeanne Le Mithouard qui a été le point de départ de ce roman. Les informations sur elle étant extrêmement peu nombreuses, l’auteur a imaginé son quotidien. Les propos sur la condition des femmes et la religion disséminés ça et là sont particulièrement intéressant. 

La voix de Marc Hamon transporte agréablement le lecteur dans un autre univers et un autre siècle. On passe un agréable moment en compagnie de cette version audio.

MORGAN, Cédric, HAMON, Marc, Une femme simple, Des oreilles, 2015.

%d blogueurs aiment cette page :