Mon petit cœur imbécile – Xavier-Laurent Petit

Mon petit cœur imbécile, c’est comme cela que Sisanda, qui souffre de problèmes cardiaques depuis sa naissance, a surnommé l’organe qui lui permet de vivre. La jeune fille va à l’école, comme les enfants de son âge, mais elle se déplace sur le dos de son oncle ou de sa mère pour ne pas fatiguer son cœur. Elle ne peut ni jouer avec les autres ni courir et doit souvent rester dans sa keja (une sorte de hutte composée d’une seule pièce) pour se reposer.

Continuer la lecture de « Mon petit cœur imbécile – Xavier-Laurent Petit »

Aussi loin que possible – Eric Pessan

aussi loin que possible pessan

Antoine et Tony n’ont rien prémédité. Ils se retrouvent un lundi matin au pied de leur immeuble, cachent leurs sacs de cours dans un buisson du parc voisin et partent en courant pour voir qui est le plus rapide des deux. Après tout, rater une heure d’histoire géographie ce n’est pas si grave. Comme ils sont plutôt bons élèves, ils ne devraient pas avoir trop de problème. Antoine imitera la signature de son père et Tony montrera sans doute son billet d’absence à ses parents. Ainsi, l’affaire sera réglée.

Continuer la lecture de « Aussi loin que possible – Eric Pessan »

Le garçon qui courait plus vite que ses rêves – Elizabeth Laird

Le garçon qui courait plus vite que ses rêves

Solomon est un jeune éthiopien qui vit avec sa famille à la campagne. Sa maison, ronde au toit de chaume, est composée d’une seule et unique pièce dans laquelle un feu brûle tout le long de la journée. Il a 11 ans mais personne ne connaît sa date de naissance car on n’accorde pas d’importance à ce genre de chose dans son pays. Continuer la lecture de « Le garçon qui courait plus vite que ses rêves – Elizabeth Laird »

42 km 195 – Bernard Thomasson

42 km 195 bernard thomasson

42 km 195, la distance du marathon. A l’heure où Enna prépare celui du Mont Saint Michel au profit de l’association Roses en baie – Ensemble contre le cancer du sein, je me décide enfin à ouvrir ce roman qu’elle m’a prêté depuis un moment déjà.

Continuer la lecture de « 42 km 195 – Bernard Thomasson »