Mon petit roi – Rascal et Serge Bloch

Mon petit roi montre au jeune lecteur comment un personnage naît de l’imagination de l’auteur et prend petit à petit vie pour donner naissance à une histoire.

Avec beaucoup de talent, Rascal et Serge Bloch expliquent en fait tout le processus de création d’une œuvre littéraire. Au départ, l’illustrateur trace un trait à l’encre de chine. Grâce à l’imagination de son auteur, ce trait se transforme en échelle. Puis, en haut de l’échelle apparaît un pied. Non, non, ce n’est pas un pompier mais un petit roi qui va avoir des exigences et dont l’histoire va évoluer en fonction des rapports qu’il va entretenir avec son créateur.

Sur chaque page, une main photographiée rappelle le pouvoir de l’auteur ou de l’illustrateur. C’est lui qui décide de l’orientation que va prendre l’histoire. A cette main, se mêle le dessin à l’encre de chine. Le dessin et la main sont liés comme l’auteur et son œuvre. L’illustration paraît cependant très fragile face à cette grande main. Son créateur doit en prendre soin !

Un extrait à méditer :

« Mon petit bonhomme

[…]

Se souviendra que la vie

C’est rose ou tout gris

Selon ce qu’on choisit.« 

RASCAL, BLOCH, Serge, Mon petit roi, Sarbacane, 2009.

%d blogueurs aiment cette page :