A pied jusqu’au sommet de La Rhune

La Rhune, c’est LE sommet du pays basque. Faire une rando le week-end du 14 juillet, alors que les touristes sont déjà très nombreux, ce n’était peut-être pas la bonne idée pour qui aime profiter de la nature et du calme. Continuer la lecture de « A pied jusqu’au sommet de La Rhune »

La Rhune

La Rhune, c’est un incontournable du pays basque. J’y suis montée il y a une quinzaine d’années, pendant des vacances, sous un soleil d’enfer. J’en garde un souvenir terrible… Depuis que j’habite dans la région, je n’y étais jamais retournée à pied (en petit train, c’est de la triche), jusqu’à hier ! Et admirez la superbe vue arrivé au sommet :

Deux heures de monté et 700 mètres de dénivelé positif pour voir ça, c’est génial ! Heureusement, on a vu nos amis les Pottok, toujours fidèles au rendez-vous, eux.

Il y en a même un qui attendait l’ouverture de la venta Yasola. Cette venta est perdue en pleine montagne à la frontière franco-espagnole et accessible uniquement à pied. Quand on tombe dessus, on est un peu surpris de voir ça à cet endroit !

Grâce à un copain qui commence la traversée des Pyrénées à pied aujourd’hui et qui m’a demandé de lui cacher deux bouteilles d’eau dans une cabane où il va passer la prochaine nuit, j’ai découvert l’Arrano Xola, la cabane de la chasse aux vautours.

C’est un petit coin de paradis sur terre pour randonneurs désireux de faire une pause ou de passer la nuit à l’abri. Et en plus, le confort y est digne d’un trois étoiles !

A l’intérieur, on trouve un petit cahier caché sur une poutre dans lequel chacun peut écrire un mot. Je me suis régalée à lire ce livre d’or.

Au final, même si je n’ai pas vu la mer depuis le sommet de La Rhune, j’ai passé une fois de plus un agréable moment en montagne. Et puis, j’ai ressorti les chaussures de rando pour la première fois de la saison et ça, c’est le bonheur !

La Rhune et les basques

905 mètres.  C’est le plus beau panorama du Pays basque, disent les basques ! Il fallait qu’on aille vérifier ça !

Il y a quelques temps, on serait montés à pied et on aurait fait deux bonnes heures de marche loin de la foule pour admirer ça :

ça :

et ça :

Mais depuis quelques temps, nous sommes parents. Alors, comme des centaines d’autres personnes, nous avons payé 28 euros (heureusement, c’est encore gratuit pour les moins de 4 ans) pour prendre le petit train.

Bien entendu, admirer le paysage depuis un sommet quand on arrive directement en haut, ça n’a pas du tout la même saveur que quand on a fait l’effort de marcher et de transpirer.

Et puis, partager ce panorama avec un grand nombre d’individus accrochés à leurs téléphones portables et à leurs cigarettes achetées à bas prix -on est en Espagne- ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour se sentir paisible au milieu de la nature.

Mais rien ne vaut le sourire d’un enfant, content de se promener avec papa et maman…

Alors, oui, amis basques, votre montagne est belle, même avec son petit train, sa foule et ses ventas au sommet !  

%d blogueurs aiment cette page :