« Seul sur la mer immense » de Michael Morpurgo

Arthur est un jeune orphelin anglais qui ne connaît absolument rien de ses origines et débarque un jour de 1947 en Australie, contraint et forcé. Le gouvernement britannique ne lui a pas demandé son avis. Là-bas, il travaille comme esclave au ranch Cooper et sa vie est un véritable enfer fait d’humiliations quotidiennes. L’espoir ne semble pas permis mais heureusement, Arthur porte sur lui une clef porte-bonheur, souvenir de sa sœur Kitty.

Des années plus tard, la fille d’Arthur, Allie, quitte l’Australie à bord de son bateau direction l’Angleterre. Elle n’a qu’un souhait : partir à la découverte des origines de son père.

Ce qu’il y a de bien avec les romans de Michael Morpurgo, c’est qu’on est très rarement déçu. Et Seul sur la mer immense, son dernier livre publié en France, confirme la règle. L’histoire d’Arthur Hobhouse est une formidable épopée qui fait voyager le lecteur sur les terres australiennes mais aussi sur les océans du globe. Elle est pleine d’espoir, d’humanité, de poésie et de réflexion.

Lire l’avis de Clarabel, et celui d’Ys : leurs billets sont beaucoup plus détaillés que le mien, c’est ça quand on écrit le compte rendu plus d’un mois et demi après avoir lu le livre !

MORPURGO, Michael, Seul sur la mer immense, Gallimard jeunesse, 2008.

Et un Morpurgo de plus !

Quatrième de couverture :

« Le 10 septembre 1987, Michael embarque avec ses parents et leur
chienne, Stella, sur un voilier pour faire le tour du monde. Ils
s’arrêtent, parfois, pour de fabuleuses escales, Afrique, Amérique,
Australie, jusqu’au jour où survient un terrible accident. Le jeune
garçon se retrouve échoué, avec sa chienne, sur une île déserte perdue
au milieu du Pacifique. Va-t-il pouvoir survivre, affamé, menacé par
toutes sortes de dangers ? Reverra-t-il jamais ses parents ?

Un
matin, alors que l’épuisement le gagne, Michael trouve auprès de lui un
peu de nourriture et d’eau douce. Il n’est pas seul…
« 

                                     

Le royaume de Kensuké est un roman qui s’inspire de l’histoire de Robinson Crusoé. C’est un beau récit d’aventure dans lequel Michael, le héros, ne cède pas à la panique et au désespoir même s’il a ses moments de faiblesse et se demande bien s’il va pouvoir revoir un jour ses parents. C’est aussi une belle leçon sur l’amitié et le respect de l’autre mais je ne vous en dis pas plus à ce sujet sinon, je vais révéler toute l’histoire…

Comme souvent avec Michael Morpurgo, on se distraie, on est pris par l’intrigue, mais il y a aussi une dimension réflexive importante. C’est un roman qui, à mon avis, peut plaire à bon nombre de collégiens.

Lire l’avis de Clochette et d’Emmyne.

MORPURGO, Mickael, Le royaume de Kensuké, Gallimard jeunesse, 2001.

La mer, une poubelle ?

Quelques photos prises dans le Sud des Landes. On accède à cette déchèterie plage en sortant un peu des sentiers battus et la baignade y est interdite en raison de forts courants et de gros rouleaux, ce qui explique sans doute qu’elle ne soit pas nettoyée.

Je savais que le mer charriait beaucoup de cochonneries mais je ne pensais pas que c’était à ce point là ! C’est une honte !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

%d blogueurs aiment cette page :