Journal d’un dégonflé 1 : Carnet de bord de Greg – Jeff Kinney – Lu par Fabien Briche

Greg Heffley, 12 ans, se voit offrir par sa mère un journal intime : « Si elle croit que je vais écrire là-dedans ce que je ressens ou je ne sais trop quoi, elle se fourre le doigt dans l’œil. » Greg n’étant pas à une contradiction près, il fait tout le contraire de ce qu’il affirme. Le jeune garçon raconte donc, par écrit mais dans un style très proche de l’oral, sa première année de collège et confie ses mésaventures sur un ton décalé qui fait fureur depuis un moment déjà auprès des jeunes lecteurs.

Continuer la lecture de « Journal d’un dégonflé 1 : Carnet de bord de Greg – Jeff Kinney – Lu par Fabien Briche »

Un cri dans la forêt – Marin Ledun

Amis depuis la maternelle, Antonin et Lucas sont inséparables. Partis cueillir des champignons, ils décident de braver les interdits en dépassant les limites de la propriété familiale. La forêt les attire. Ils trouveront forcément leur bonheur au milieu des pins. Continuer la lecture de « Un cri dans la forêt – Marin Ledun »

Chère Madame ma grand-mère – Elisabeth Brami

Ce petit roman d’une soixantaine de pages rencontre beaucoup de succès auprès de mes élèves, et ce uniquement par le bouche à oreille. Même pas besoin d’en faire la promotion, c’est génial, non ?

Continuer la lecture de « Chère Madame ma grand-mère – Elisabeth Brami »

L’homme de la grue – Eric Sanvoisin

Inspiré d’un fait divers qui s’est déroulé à Nantes il y a quelques temps déjà, ce court roman raconte l’histoire d’un homme qui s’introduit dans un chantier la nuit, s’enferme dans une grue et refuse d’en descendre tant qu’il n’aura pas obtenu le droit de voir sa fille.

Continuer la lecture de « L’homme de la grue – Eric Sanvoisin »

Emma et le jardin secret – Béatrice Masini

Emma, 10 ans, vit à Milan avec ses parents et rêve de se glisser dans le jardin secret de son immeuble, propriété du mystérieux Comte Ricotti. Pour cela, elle doit déjouer la surveillance de Monsieur Colnaghi, le gardien, et subtiliser les clés qui permettent d’ouvrir le haut portail qui l’empêche de voir ce qui se cache à l’intérieur de cet écrin de verdure.

Continuer la lecture de « Emma et le jardin secret – Béatrice Masini »

Frères d’exil – Kochka

57457La pluie s’abat si fort sur l’île de Nani qu’elle va finir par disparaître sous les eaux. La montagne glisse et s’effondre dans la vallée. Un seul pas dehors et les habitants sont trempés jusqu’aux os. Nani et les siens n’ont pourtant plus le choix, ils doivent sortir et affronter les éléments pour rejoindre le port et monter à bord d’un bateau qui les emmènera ailleurs.

Continuer la lecture de « Frères d’exil – Kochka »

Le journal de Gurty : Vacances en Provence – Bertrand Santini

journal Gurty bertrand santini

Gurty, le narrateur de ce roman jeunesse, est une chienne. Quand elle était petite, elle pensait qu’elle s’appelait « Arrête » parce que son maître lui criait tout le temps « Arrête ! ».

Continuer la lecture de « Le journal de Gurty : Vacances en Provence – Bertrand Santini »

Le coeur en braille – Pascal Ruter

Voir de nouvelles acquisitions comme Le coeur en braille rester sur les rayons du CDI sans trouver de lecteur me chagrine toujours. Dans ce cas, une seule solution, lire le livre en question et en faire la promotion auprés des élèves. C’est dur la vie de professeur documentaliste 😉 !

L’année scolaire commence à peine et déjà Victor rencontre des difficultés. Les équations de math sont du chinois et, malgré les efforts qu’il fait et les bonnes résolutions qu’il a prises pour cette nouvelle année, il n’arrive pas à faire ses exercices. Son père lui a offert Les trois mousquetaires mais malheureusement il ne comprend pas grand chose à ce roman. Tout ce qu’il entreprend pour être meilleur en classe semble voué à l’échec.

Victor, qui vit seul avec son père, est désespéré. Luckie Luke, le CPE, l’a a l’oeil depuis l’année précédente car il a fait pas mal de bêtises. Les seuls moments de bonheur pour l’adolescent sont les moments passés en compagnie d’Haïçam, son meilleur copain, les répétitions de musique avec son groupe et les discussions avec son père autour de la mécanique des Panhard (pour ceux qui, comme moi, sont incultes en matière automobiles, ce sont de vieilles voitures).

La vie de Victor bascule le jour où l’intelligente Marie-José entre dans sa vie en plein contrôle de math.

Le coeur en braille est un roman jeunesse comme je les aime : drôle, intelligent et plein d’émotions. Pascal Ruter dépeint à merveille ce qui peut se passer dans la tête d’un ado mal dans sa peau et prisonnier de son rôle de cancre. Victor devient un autre dès lors que sa camarade s’intéresse à lui et l’aide à progresser.

Mais le texte ne se réduit pas à cela. Le titre du livre prend tout son sens dans la deuxième partie. Sans en dévoiler trop, je peux dire que le mot « braille » n’a pas été choisi au hasard et que la question de la cécité est abordée avec beaucoup de tact et de délicatesse.

Un roman jeunesse sur la force de l’amitié et de l’amour à découvrir à partir de la sixième pour les bons lecteur et un peu plus tard pour les autres.

RUTER, Pascal, Le coeur en braille, Didier Jeunesse, 2012.

La fée de Verdun – Philippe Nessman

Jeune fille d’origine populaire Nelly Martyl est douée pour le chant et travaille très dur pour réaliser son rêve, devenir chanteuse d’opéra. Elle devient rapidement une cantatrice vedette et l’emblème de son époque.

Sa vie, comme celle de beaucoup de français, bascule en 1914 lorsque la Première Guerre mondiale éclate. Nelly ne peut pas rester spectatrice. Elle veut défendre sa patrie et décide de devenir infirmière. Pendant plusieurs années, elle soigne les hommes sur le front.

Le narrateur, un jeune homme de vingt ans, découvre par hasard le destin de cette femme hors du commun et décide de faire des recherches pour en savoir plus sur elle. Le lecteur découvre ainsi la vie de Nelly Martyl au fur et à mesure de ses avancées. Fiction et documentaire se mêlent avec ici et là des photos et des textes d’époque.

La vie de Nelly pendant la Première guerre mondiale est passionnante. L’auteur, Philippe Nessman, a su la rendre vivante. Les récits de la vie dans les tranchées et des combats sont nombreux mais ici, l’émotion est présente et communicative. On est bien loin des manuels d’histoire ou des reportages historiques.

J’ai beaucoup moins adhéré à la partie où le narrateur raconte ses recherches. Par exemples les dialogues avec sa grand-mère, qui a découvert Nelly Martyl recouverte de sang en plein Paris en 1943, semblent artificiels. Dommage car cette biographie romancée avait tout pour me plaire.

NESSMAN, Philippe, La féé de Verdun, Flammarion, 2016.

Mentine 3 : Pas de cadeau – Jo Witek

« Marre de mes parents et de ceux de Johanna. Eux, ils avaient toujours de plus gros soucis que nous, les adolescents. Eux, ils avaient toujours le droit d’être fatigués, stressés, impatients, intolérants. Tout ce qu’ils vivaient était une priorité, c’était toujours plus sérieux, plus légitime que nos petits bobos débiles de jeunes ! J’en avais plus qu’assez des adultes et de leur montagne d’égoisme. Mon idée n’était pas seulement une solution au problème de mon amie, mais une résistance affichée à l’omnipotence des adultes !« . p. 127-128

Avec une bonne dose de mauvaise fois, Mentine essaie de justifier la très grosse bêtise qu’elle a commise. Mais quand elle doit donner des explications à ses parents, elle est nettement moins loquace et n’ose même pas lever la tête pour les regarder.

Encore une fois, Mentine est sévèrement punie : plus de téléphone portable, plus aucune sortie, plus de copine à la maison, pas de cadeau à Noël et une ambiance plombante dans l’appartement familial.

Fidèles à leurs habitudes, ses parents lui trouvent une punition intelligente qui lui permettra de vivre une belle leçon de vie. Elle passe ses vacances de Noël à faire du bénévolat pour les Restos du coeur.

Le troisième tome de Mentine est un vrai délice. Sur fond de guitare et de flamenco, c’est une belle histoire d’amitié qui nous est proposée. Jo Witek sait se renouveler et faire évoluer son héroïne si bien qu’on ne s’ennuie pas un seul instant. Le ton est frais et léger en apparence. Certains sujets propres à l’adolescence sont cependant abordés avec beaucoup de justesse ce qui fait que bon nombre de jeunes pourront s’identifier. Un série à recommander à tous les collégiens !

Retrouvez mon avis sur le tome un ici et sur le tome deux là.

WITEK, Jo, Mentine 3 : Pas de cadeau, Flammarion, 2016.

%d blogueurs aiment cette page :