Tant que nous sommes vivants – Anne-Laure Bondoux

Hama et Bo sont tous les deux salariés de l’usine. Elle travaille comme ouvrière le jour et lui comme forgeron la nuit. Ils attendent chaque jour avec impatience le moment du changement d’équipe. Ils ont alors quelques instants pour se serrer dans les bras l’un de l’autre. A la maison, Hama laisse des petits mots à Bo mais cela ne suffit pas à combler le manque. Ces deux là s’aiment énormément et aimeraient passer plus de temps ensemble.

Un matin, Bo manque à l’appel. Hama décide de prendre sa place. C’est à ce moment là que la catastrophe arrive. Leur vie en restera marquée à jamais.

C’est un beau roman d’aventure sur fond d’amour et d’onirisme que nous offre Anne-Laure Bondoux avec Tant que nous sommes vivants.

Hama et Bo habitent dans une ville sans nom peuplée d’être repliés sur eux-mêmes et vivant dans la misère qui n’est pas sans rappeler l’univers de Zola. Les deux amoureux sont un rayon de soleil dans ce monde si triste mais la différence fait peur et attise la méchanceté. Ils n’ont alors d’autre choix que de partir à l’aventure pour vivre leur destin. Le lecteur les suit alors dans des contrées étranges, coupées du monde, où ils sont confrontés aux difficultés de la vie.

N’étant pas une adepte du fantastique, je n’ai pas adhéré totalement à ce récit initiatique mais je dois reconnaître qu’il est extrêmement bien écrit et propose une belle parabole de la vie. Il est certain qu’il passionnera bon nombre de lecteurs et je n’hésiterai pas à le conseiller autour de moi.

BONDOUX, Anne-Laure, Tant que nous sommes vivants, Gallimard, 2015.

%d blogueurs aiment cette page :