Le voyage de Léo – Ross Montgomery et David Litchfield

couv38116700La grand-mère de Léo était architecte. Elle a construit d’immenses gratte-ciel, des librairies, des musées. Elle a aussi promis à son petit fils de lui construire une magnifique maison au dessus de la ville, juste à côté de l’océan. Mais, Grandma est très âgée. Elle n’a plus la force de sortir de chez elle et un soir, quand le petit garçon rentre de l’école, elle a fermé ses yeux à jamais.

Continuer la lecture de « Le voyage de Léo – Ross Montgomery et David Litchfield »

Sept histoires qui reviennent de loin – Jean-Christophe Rufin

Rufin sept histoires qui reviennent de loinAvec ce recueil de sept nouvelles tour à tour drôles, tragiques et légères, Jean-Christophe Rufin propose un véritable voyage à travers le monde. Kirghistan, Mozambique, île Maurice, massif des Dolomites : si ces lieux ne sont pas forcément l’endroit où se déroule l’intrigue, ils font cependant partie du contexte et l’imprègnent fortement. Le lecteur plonge donc dans des cultures et des univers différents au fil des pages.

Continuer la lecture de « Sept histoires qui reviennent de loin – Jean-Christophe Rufin »

Petit traité sur l’immensité du monde – Sylvain Tesson

indexDans son Petit traité sur l’immensité du monde, le célèbre écrivain voyageur Sylvain Tesson mêle réflexions sur le voyage ou plutôt le vagabondage -au sens noble du terme- et anecdotes vécues lors de ses pérégrinations à travers le monde. Continuer la lecture de « Petit traité sur l’immensité du monde – Sylvain Tesson »

1, 2, 3 soleil ! – Gaëtan Dorémus

Le crocodile en a assez des contes de fées et des histoires. Il voudrait vivre des vraies aventures plutôt que de regarder les autres les vivre dans les livres.

L’ours a une vie bien rangée et très routinière. Il passe ses journées devant un écran d’ordinateur et mange des sandwichs tous les midis. Il aimerait que cela change.

Le cochon est un doux rêveur et il voudrait bien partir ailleurs pour de vrai.

Les trois animaux, tous différents mais tous insatisfaits de leur quotidien, se retrouvent par hasard au bord de l’eau devant un bateau à vendre. C’est le début d’une grande aventure qui va changer leur vie.

1, 2, 3, Soleil ! est un petit album au format carré destiné aux jeunes enfants. Le texte est court et les illustrations très expressives. Les petits lecteurs se reconnaîtront sans doute derrière le crocodile, l’ours ou le cochon. Ou peut être derrière les trois d’ailleurs. Ne sont-il tous pas à la fois aventuriers, routiniers et rêveurs ?

L’originalité de ce livre réside dans les illustrations colorées de Gaëtan Dorémus qui sortent de ce que l’on a l’habitude de voir et dans la poésie qui se dégage de l’histoire. C’est une belle invitation au voyage, à l’amitié et à la solidarité.

DOREMUS, Gaëtan, 1, 2, 3, Soleil !, Autrement jeunesse, 2015.

Gipsy – Marie-France Chevron et Mathilde Magnan

Faire d’une pie, cet oiseau à la réputation peu glamour, une héroïne d’album jeunesse, il fallait oser et Marie-France Chevron l’a fait avec brio !

Gipsy est un oiseau tombé du nid et recueilli par Manu, un petit garçon qui vit dans une roulotte. Avec son père, sa mère, sa soeur Luna, deux juments et un chien, Manu parcourt le monde et la pie le suit.  Elle se fait des amis de passage, découvre la neige ou la délicieuse saveur de la pastèque, profite des soirées douillettes dans la roulotte.

Éprise de liberté, Gipsy préfère voyager et rencontrer du monde plutôt que de rester avec ses semblables. Mais ce qui lui est le plus précieux au monde, c’est la relation d’amitié qui la lie à Manu.

« Pourtant, je n’emporte rien avec moi que mes rêves et mes souvenirs. Je me nourris de ce que je trouve sur le chemin. Je me nourris aussi de la liberté d’aller et venir où bon me semble. On n’a pas besoin de plus pour vivre bien.« 

Tendre, poétique, cet album est une vraie réussite. A peine terminé, on a envie de le relire une deuxième fois pour mieux profiter des mots et des illustrations. C’est donc avec beaucoup de bonheur que l’on retrouve le duo Marie-France Chevron / Mathilde Magnan qui nous avait déjà proposé un livre d’une grande qualité l’année dernière avec Le Héron et l’Escargot.

On sent l’influence d’Antoine Guillopé derrière certaines illustrations de Mathilde Magnan. Les oiseaux sont particulièrement réussis et les couleurs peu habituelles mais agréables et douces. Les visages des personnages sont souvent flous, comme pour mettre en avant leur rôle secondaire dans cette histoire.

Quant à Marie-France Chevron, son texte est magnifique. Elle possède un indéniable talent de conteuse.

L’ensemble offre un bel hommage au voyage, à la vie et à la liberté. A découvrir absolument.

CHEVRON, Marie-France, MAGNAN, Mathilde, Gipsy, Éditions Courtes et Longues, 2014.

Ils ont fait le tour du monde : 32 portraits de blog-trotters – Sandrine Mercier et Michel Fonovich

Vous avez peut être rêvé un jour de tout plaquer pour partir faire le tour du monde. Ce livre propose 32 portraits de globe-trotters qui ont osé le faire. Seul, en couple, entre amis ou en famille, à vélo, à cheval, en moto, sur un voilier, en camping-car ou en utilisant les transports en commun, avec de gros ou de très petits budgets, ils sont partis à la découverte de notre planète. Une fois leur décision prise, il leur a fallu quitter leur travail, trouver de l’argent, décider d’un itinéraire et surtout bien préparer le voyage. Souvent, cela prend plusieurs mois. Et ensuite, place à l’aventure -et surtout pas aux vacances, tous s’accordent pour le dire-.

Tous ces portraits me laissent assez admirative. Il en faut du courage pour oser quitter son travail et le confort d’une vie sédentaire pour partir vers l’inconnu. Et encore plus quand on a des enfants comme c’est le cas de quelques familles présentées dans ce livre. Vous vous imaginez, vous, partir pour trois ans autour du monde, vous rendre compte que vous êtes enceinte en Nouvelle-Zélande, traverser l’Asie du Sud-Est en sac à dos avec votre mari et vos deux enfants, puis les Andes sur une route cahoteuse et enfin donner naissance à une petite fille dans une clinique allemande au Chili ? C’est ce qu’à fait Isabelle Lebourg…

Michel, lui, part seul sur son tricycle et compte boucler son tour du monde en quatre-vingt mois. Retraité, il aime faire des rencontres. Celles-ci sont facilitées par son vélo atypique qui attise la curiosité. Il rentre de temps en temps en France pour voir grandir ses petits-enfants mais ne reste jamais bien longtemps chez lui.

Sarah échange un sourire contre des places gratuites de concerts ou de grands évènements sportifs et ça fonctionne ! Elle a ainsi vu Coldplay à Rio de Janeiro, U2 à Moscou, Éric Clapton à Bangkok ou la finale de la coupe du monde de foot en Afrique du Sud.

Lou et Christophe ont parcouru l’Europe avec un triporteur et un piano pour donner des concerts dans des endroits improbables.

Maria et Gilles ont fait du parapente un peu partout sur la planète.

Et je pourrais continuer la liste pendant un moment encore mais je préfère vous laisser le plaisir de la découverte. Le seul défaut de ce livre, c’est que les portraits sont un peu courts et qu’on a envie d’en savoir plus. Mais la très grande majorité des 32 globe-trotters ont un blog, ce qui permet au lecteur d’assouvir sa curiosité s’il le souhaite. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait, vous vous en doutez bien !

MERCIER, Sandrine, FONOVICH, Michel, Ils ont fait le tour du monde : 32 portraits de blog-trotters, De la martinière, 2013.

Dans les roues de Jack Kerouac : portrait d’une amérique Nomade – Christophe Cousin et Matthieu Paley

Traverser les États-Unis d’Est en Ouest, sur les traces de Jack Kerouac, c’est ce qu’on fait Christophe Cousin, écrivain-voyageur-réalisateur et Matthieu Paley, photographe. Au volant d’une Mercury Cougar 1973 de couleur rouge, Sur la route, le célèbre livre de l’écrivain américain, dans leurs bagages, ils ont enchaîné les kilomètres pour aller à la rencontre des habitants et des paysages. Plus que l’itinéraire, ce sont les rencontres et le rêve qui ont été leur moteur.

Ils ont ainsi partager le quotidien d’un vagabond du rail qui passe ses journées à boire des bières et à attendre des trains pour les prendre en marche et se rendre là où il y a du travail. Ils ont vu travailler les moissonneurs des Grandes Plaines et vécu avec eux pendant quelques jours. Avec les cow-boys du Nevada, Christophe Cousin a fait la cuisine et les deux hommes ont participé au rassemblement des troupeaux. Ils se sont également retrouvés au milieu d’un espèce de regroupement utopiste avec des personnes toutes plus hallucinantes les unes que les autres. Et la liste de toutes les rencontres qui ont eu lieu pendant ces 8000 kilomètres de bitume est tellement longue qu’on pourrait la continuer pendant encore longtemps !

Christophe Cousin raconte son expérience avec poésie et cite de nombreuses fois Jack Kerouac de manière judicieuse, donnant ainsi un éclairage intéressant à son expérience et à celle de l’écrivain de la beat generation. Les photos de Matthieu Paley font rêver et proposent au lecteur une autre vision de l’Amérique.

Aucun jugement n’est porté. Les deux hommes se contentent d’être ouverts, de partager pendant un moment la vie de ceux qu’il rencontrent et de discuter avec eux.

Dans les roues de Jack Kerouac est un livre vraiment agréable à lire. Il permet de voyager depuis son canapé et donne envie de partir à la découverte de gens !

COUSIN, Christophe, PALEY, Matthieu, Dans les roues de Jack Kerouac : portrait d’une amérique Nomade, De la Martinière, 2011.

Échappée au Portugal # 3 : la vallée du Douro

 Classée au patrimone mondial de l’humanité par l’Unesco, la vallée viticole du Haut-Douro est un endroit magnifique pour se balader.

 La route serpente entre les collines ou longe le fleuve, en pleine campagne.

L’eau, d’un bleu profond, semble calme et paisible mais ce n’est qu’une apparence !

La vigne est implantée en terrasses et c’est dans cette région, au sol et au climat particuliers, qu’est produit le célèbre Porto.

Parmi les petits villages nichés dans la vallée, j’ai particulièrement aimé celui de Pinhão. Sa gare possède un charme tout particulier avec ses azulejos et son mobilier rustique. On aurait presque envie de s’y installer avec un bon bouquin !

 

A bientôt pour la suite de cette échappée au Portugal.

Échappée au Portugal # 2: Porto

Porto est une ville à taille humaine où l’on se sent bien. Pas besoin de prendre les transports en commun pour visiter les principaux quartiers comme à Lisbonne. On peut facilement en faire le tour à pied même si ça monte et ça descend pas mal, il faut bien l’avouer ! 

On y trouve encore beaucoup de vieux immeubles décrépits, des petites épiceries et autres minuscules commerces où on peut discuter avec les gens, un vieux marché couvert avec des vieilles dames qui vendent leurs fruits et légumes ou leurs volailles vivantes. Bref si on veut faire un petit effort pour sortir des sentiers battus, on peut y découvrir un Portugal authentique, bien loin du tourisme de masse.

 

A la gare, si on admire un peu trop longtemps les célèbres azulejos dont l’intérieur est recouvert, on peut louper son train !

La ville est bien entendu célèbre pour son vin. Les vignobles se trouvent un peu plus loin, dans la vallée du Douro mais on peut visiter les chais à Villa Nova de Gaia, juste de l’autre côté du fleuve.

A Porto, on trouve aussi une magnifique librairie, la librairie Lello. Choco vous montre de belles photos ici. Pour ma part, je n’ai pas pu en prendre à l’intérieur car on entend « No photo » toutes les trois secondes. Forcément, si les touristes prennent des photos, ils n’achéteront pas celles proposées à l’intérieur ! En même temps, ça doit être galère quand on vend des livres de voir des dizaines de personnes défiler chaque jour juste pour voir le lieu !

Je ne peux pas terminer ce billet sans vous montrer quelques photos du vieux tram électrique, sans doute ce que ma fille retiendra le plus de ce voyage au Portugal !

A bientôt pour la suite de cette échappée au Portugal.

 

Des pas dans la neige – Erik L’homme

A l’âge de vingt ans environ, Erik L’homme, son frère Yannick et son ami Jordi ont parcouru les montagnes du Pakistan pendant plusieurs mois à la recherche du barmanou, cet homme sauvage que certains villageois affirment avoir croisé et que d’autres -les occidentaux- prennent pour une légende. Revêtus de poils, possédant une cage thoraxique trés développée, sentant une odeur insupportable et se nourrissant de ce qu’ils trouvent dans la nature, ces hommes sauvages vivraient à l’écart de toute civilisation depuis la nuit des temps.

L’objectif de l’auteur, de son frère et de son ami était de prouver l’existence des barmanous. Confrontés au froid, à la faim, à la fatigue et à des conditions de vie extrêmement difficiles, ils ont partagé la vie des habitants des hautes montagnes du Pakistan. Ils ont rencontré d’autres cultures et une autre civilisation que la leur et ont également appris à mieux se connaître eux-même. De nombreuses années après, Erik L’Homme se souvient encore trés bien de cette aventure qui a marqué sa vie à jamais.

Voilà un récit de voyage pour la jeunesse trés intéressant qui permettra sans doute aux collégiens et aux lycéens de partir à la rencontre d’une région du monde dont on entend parler dans les médias uniquement à cause de la guerre, malheureusement ! En tant qu’adulte, j’ai été un peu déçue par Des pas dans la neige. Habituée à lire les écrivains voyageurs, je m’attendais à plus de détails et de réflexions sur cette expédition hors du commun. Mais mes attentes étaient celles d’une lectrice avertie et ne correspondent certainement pas à celles du public cible. C’est un livre que je conseillerai tout de mêmes à mes chers zélèves !

L’HOMME, Erik, Des pas dans la neige, Gallimard, 2010.

%d blogueurs aiment cette page :