Totally Killer – Greg Olear

Quand les éditions Gallmeister ont commencé à faire la pub de ce livre, la première de couverture m’a tout de suite tapé dans l’oeil. Et puis, j’ai lu quelques bonnes critiques alors quand lasardine m’a proposé de me le prêter, je n’ai pas pu résister !

Taylor Schmidt, jeune femme sexy fraîchement diplômée d’une université du Missouri, débarque à New-York en 1991 pour chercher du travail. Nous sommes en pleine période de crise et la jeune femme va d’agence de recrutement en agence de recrutement sans aucun espoir. Jusqu’au jour où, ô miracle, on lui propose le job de ses rêves dans l’édition ! Sauf que le prix à payer est très… particulier : Taylor va devoir assassiner quelqu’un.

Voilà un roman original, c’est le moins que l’on puisse dire ! Dès le départ, Todd, narrateur et colocataire de Taylor, annonce la couleur : l’histoire se termine mal et la jeune femme va mourir. Toute la question est donc de savoir comment et pourquoi. De ce point de vue, le dénouement m’a d’ailleurs  déçue… Par contre, j’ai beaucoup apprécié l’humour grinçant et les critiques acerbes de notre société. En lisant Totally Killer, je me suis dit que la fiction n’était peut être pas si loin que ça de la réalité par moment… Une satire sociale très pessimiste, c’est donc cela que je retiendrai de ce thriller. Quant à l’intrigue, je pense que j’en attendais plus d’où une légère déception.

OLEAR, Greg, Totally Killer, Gallmeister, 2011.

12 réflexions sur « Totally Killer – Greg Olear »

  1. @Hélène : je m’attendais à mieux mais je ne me suis pas ennuyée sinon je pense que j’aurais abandonné. @Stephie : je crois que beaucoup l’ont dévoré.
    @Keisha : Je file me renseigner sur ce livre.

  2. je garderai en mémoire l’originalité de ce roman!! j’ai aussi beaucoup aimé l’humour!
    je suis contente qu’il t’ait plu même si tu t’attendais à plus

  3. On m’a beaucoup conseillé de lire « Le couperet » à la suite de cette lecture, je vois que Keisha est déjà passée par là !
    Comme toi, j’ai trouvé qu’il y avait du potentiel, mais un poil déçue quand même !

  4. Grâce à Keisha, je suis devenue une fan de ces éditions. Alors je note ce titre, même si tes impressions sont finalement en demi-teinte…

  5. ça n’est pas tant l’intrigue moi non plus qui m’a plu que le style, le ton, le fait que ce roman soit volontairement ancré dans une époque dépeinte avec ironie et humour noir. ET ce todd, acteur looser, fascinée par cette jeune femme qui transpire le sexe et qui se laisse entraîner dans les pires plans…

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :