Travailler moins pour lire plus – Alain Serres et Pef

Travailler moins pour lire plus. Au départ, c’était un coup de gueule. Puis, c’est devenu un slogan -repris par beaucoup- sur une affiche. Et maintenant, c’est un livre et aussi un badge que j’aimerais bien trouver !

C’est l’histoire d’une île, l’île Turbin, sur laquelle le peuple passe son temps à travailler pour que le roi Dontontairalenom gagne beaucoup d’argent. Ce roi, il est minuscule -tiens, tiens ça me rappelle quelqu’un…- et répète tout le temps « Allez, allez, faut travailler plus ! » -ça aussi ça me rappelle quelque chose…-. L’île Turbin est composée de cinq montagnes. Sur l’une d’entre elles, on fabrique des livres. Pour les habitants des pays étrangers car ici personne n’a le temps de lire. Un jour, les sujets se révoltent contre leur roi et le slogan « Travailler moins pour lire plus » fleurit partout. La fin, je ne vous la raconte pas mais sachez qu’il y en a deux qui font allusion au manque de culture du roi -tiens, tiens…- et que l’auteur vous encourage aussi à imaginer la votre.

Certains diront que cet album est démago et facile mais par les temps qui courent, ce genre de livre fait du bien. Il peut se lire à plusieurs niveaux et chacun -petit ou grand- y trouvera son compte. Il est d’ailleurs publié dans la collection Kouak ! destinée aux jeunes lecteurs.

Je n’ai pas totalement adhéré aux illustrations et encore moins aux couleurs. C’est surtout le texte et ce qu’on peut y comprendre de façon à peine voilée qui m’ont intéressée. L’humour est un très bon outil pour faire passer certaines idées et Alain Serres le manie à merveille.

A lire absolument !

SERRES, Alain, PEF, Travailler moins pour lire plus, Rue du monde, 2010.

12 pensées sur “Travailler moins pour lire plus – Alain Serres et Pef”

  1. Si çà fait au moins sourire, çà m’intéresse. Autrement, les idioties du grand homme (sic) parasitent tellement l’espace médiatique que je préfère zapper.

  2. @Aifelle : c’est moi qui interprète l’album dans ce sens mais tu peux aussi le lire au premier degrés et l’apprécier quand même. @Keishe : ça se lit en 15 minutes alors ça c’est une fausse excuse !
    @La Pyrénéenne : c’est grâce à ce titre que je l’ai acheté. @alain : je serais ravie et je crois que je lui donnerais une place privilégiée, sur mon sac à main par exemple !

  3. Bonjour Saxaoul, ce slogan m’irait bien pour des élections. J’aimerais tellement avoir plus de temps pour lire plus (et faire autre chose par ailleurs). Bonne journée.

  4. Extra, extra, extra! Ce livre est extra, terriblement ressemblant, il tourne ce monde en dérision, et donne aussi l’occasion de réfléchir sur la façon de s’en détacher : en bref, J’ADOOOOOOOOOOOORRRRRRRRRRE!!!

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :