Treize raisons – Jay Asher

Hannah Baker vient de se suicider. Juste avant, elle a enregistré sept K7 dans lesquelles elle parle des treize personnes qui, sans le savoir, ont influé sur sa décision de donner fin à ses jours. Elle a tout organisé pour que les K7 parviennent à ces treize personnes les unes après les autres.  Clay Jensen est un de ces destinataires. Quand il comprend ce qu’il y a dessus, il est terrifié et se demande ce qu’il a bien pu faire. Car une chose apparaît très clairement dès le départ : on n’imagine pas à quel point ses actes ou ses mots, même les plus innocents, peuvent toucher quelqu’un de manière radicale.

Je suis passée totalement à côté de ce livre dont j’ai entendu beaucoup de bien sur la blogosphère. Je n’ai éprouvé aucune compassion pour Hannah. Toutes ses préoccupations d’ados m’ont laissée indifférente. Pourtant, je sais qu’à cet âge là on est à fleur de peau et qu’il ne faut pas grand chose pour que tout bascule dans l’extrême. Hannah se sent trahie à chaque fois qu’elle croit pouvoir faire confiance à quelqu’un et c’est ce qui la conduira vers l’impensable.

En plus du manque d’intérêt pour cette jeune lycéenne, deux choses m’ont gênée: l’absence des parents (ne se rendent-ils pas compte que leur fille va mal ?) et l’attitude du conseiller pédagogique, Mr Porter, dans les dernières pages. Ses mots sont graves. Comment peut-on laisser une jeune fille partir quand elle dit clairement qu’il faut qu’elle prenne une décision au sujet de sa vie ?

Treize raisons a cependant beaucoup de chances de plaire aux ados qui se retrouveront sans doute à travers certains des sentiments d’Hannah.

ASHER, Jay, Treize raisons, Albin Michel, 2010.

13 réflexions sur « Treize raisons – Jay Asher »

  1. J’avais pas du tout remarqué ces petits défauts, les parents car pour moi ce fut un coup de coeur! mais je suis d’accord avec ta dernière remarque sur le conseiller pédagogique!!

  2. @esmeraldae : je crois que ça a été un coup de cœur pour beaucoup de lectrices.
    @Lael : il est grave ce conseiller !
    @Emma : oui, je crois. Avec une première de couverture un peu racoleuse aussi…

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :