Un bel album sur l’excision

C’est totalement par hasard que je suis tombée sur Maïmouna qui avala ses cris plus vite que sa salive à la médiathèque. L’auteur, Yves Pinguilly -une référence en littérature de jeunesse- et le prénom de l’héroïne, Maïmouna -une de mes copines de sport-étude s’appelait comme ça– m’ont attirée. Et le hasard fait parfois bien les choses !

Ce très joli album traite d’un sujet sérieux et grave : l’excision pratiquée sur les petites filles africaines. Les métaphores permettent d’aborder le sujet sans risquer de choquer les plus jeunes mais le discours est clair et explique bien que les corbeaux -les vieilles qui pratiquent l’excision- volent aux fleurs -les petites filles- leur enfance et leur innocence et les font souffrir inutilement. Les garçons, en revanche, sont un peu plus tranquilles…

Les illustrations de Caroline Palayer sont magnifiques et donnent tout sons sens au texte d’Yves Pinguilly et de N’naplé Coulibaly. C’est d’ailleurs l’histoire personnelle de cette dernière qui a été la source d’inspiration de cet album que j’ai lu deux fois de suite tellement j’ai aimé.

A recommander à partir de 8-10 ans en raison  du sujet abordé. C’est un livre qui a aussi toute sa place dans un CDI de collège.

Le site d’Yves Pinguilly et un entretien sur le site de Citrouille où l’auteur parle de l’Afrique.

PINGUILLY, Yves, COULIBALY, N’naplé, PALAYER, Caroline, Maïmouna qui avala ses cris plus vite que sa salive, Vents d’ailleurs, 2007.

10 réflexions sur « Un bel album sur l’excision »

  1. Belle idée de nous présenter cet album!!! Hélas ce thème est d’actualité, et en France aussi…
    Et j’ai eu la chance de rencontrer Yves Pinguilly lors d’une soirée contes…

  2. @Stephie : tu me diras ce que tu en penses !
    @Mango : un sujet d’autant plus difficile que l’auteur n’est pas africain… Mais ce n’est pas son premier livre sur ce continent, loin de là, et je crois qu’on peut dire qu’il connait très bien l’Afrique. @Keisha : j’aimerais bien le rencontrer aussi. ça devait être passionnant !
    @Leilonna : on en parle dans les romans pour ados mais en album, c’est plus rare. L’auteur a d’autant plus de mérite. @Thaïs : tu verras, les dessins a l’intérieur sont tout aussi magnifiques.
    @Gambadou : c’est pas évident d’aborder le sujet avec les plus jeunes et je pense qu’avec les métaphores, les enfants comprendront facilement sans être choqués. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est l’excision, il faudra quand même la médiation d’un adulte.

  3. Je l’ai découvert l’an dernier à l’ocasion d’une animation autour de l’Afrique à la médiathèque. Nous avions mis en place un partenariat avec le cinéma de la ville qui, sur le même thême, a projeté un film d’Ousmane Sembène « Mooladé » (pour adulte).

  4. Je note car le sujet m’interpelle, j’ai déjà lu 2 témoignages de femmes ayant été excisées.
    Je trouve que c’est une très bonne idée d’aborder le sujet en littérature jeunesse.
    Malheureusement cet acte barbare est toujours perpétré ( même en France…)et reste encore assez tabou dans les médias…
    PS :- Bonnes vacances!
    – C’est cool pour ta mutation à deux pas de chez toi!

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :