Un cochon qui change la vie !

Clarabel en a parlé hier sur son blog, ce livre m’a tout de suite tenté et, oh ! bonheur, il était disponible à la médiathèque ce matin. Voici donc mon petit compte rendu de lecture…

Elisabeth travaille tellement qu’elle ne prend plus le temps de vivre. De là à dire que son travail est un refuge pour ne pas penser à autre chose, à son mal de vivre par exemple, il n’y a pas loin. Un soir, alors qu’elle est effondrée sur son tapis après une journée de 16h, son ex lui téléphone pour lui proposer de passer Noël tous les deux. Elle accepte avec joie. Passer cette journée de fête à s’envoyer des vannes aussi débiles que cyniques, c’est toujours mieux que d’être seule !

Voilà donc Elisabeth dans un grand magasin pour acheter de la moutarde de Meaux à son ex avant de prendre l’avion direction la Suisse. Mais c’est finalement avec un cochon en peluche tout de suite surnommé Erika qu’elle ressort de ce magasin. Erika n’est pas n’importe quelle peluche : elle a le pouvoir de faire sourire les gens, de les rendre gentils, voire même heureux. Tout au long de son trajet vers la Suisse, Erika va permettre à Elisabeth de faire des rencontres inattendues, de réfléchir sur sa vie de couple passée et de prendre une décision importante.

                                                

Un cochon pour la vie a été publié dans un édition pour la jeunesse mais pour moi, c’est un roman qui s’adresse aux adultes. Un jeune lecteur ne comprendrait sans doute pas beaucoup l’intérêt de cette histoire dont le personnage principal a environ la trentaine (et dont les préoccupations sont donc celles d’un adulte).
Les « pouvoirs » du cochon semblent contagieux : ils transforment Elisabeth, donnent à cette histoire une ambiance gaie et envoutante et le lecteur referme la dernière page avec le sourire aux lèvres!

HEIDENREICH, Elke, Un cochon pour la vie, Editions Sarbacane, 2007.

3 réflexions sur « Un cochon qui change la vie ! »

  1. @Florinette :Oui c’est vrai que le titre est surprenant et qu’il n’incite pas forcément à lire le livre… mais c’est un beau roman, qui se lit très vite en plus !

  2. Très heureuse d’avoir partagé un bel enthousiasme !
    J’ai moi aussi des doutes sur le plan éditorial, car c’est une publication Sarbacane, donc pour la jeunesse, mais d’un autre côté je le trouve un peu déplacé pour des jeunes lecteurs – en effet les protagonistes ont la trentaine. Ou est-ce une collection à part, pour séduire une plus large palette de lecteurs ???
    Il existe aussi « Le chien de Noureev » du même auteur, pas encore lu, mais il me fait bien envie aussi !!!

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :