Un drôle de père – Yumi Unita

Daikichi est une jeune trentenaire célibataire qui travaille beaucoup, n’aime pas trop les enfants et ne se sent pas très à l’aise avec les femmes. Le jour de l’inhumation de son grand-père, il découvre que celui-ci avait une fille cachée âgée de six ans dont la mère a disparu. Le problème, c’est que personne dans la famille ne souhaite s’occuper de Rin. Contre toute attente, Daikichi décide de la prendre en charge.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas simple de s’improviser papa quand on a l’habitude de ne s’occuper que de soi. Daikichi prend son rôle très au sérieux et se pose beaucoup de questions sur l’éducation de Rin ainsi que sur sa responsabilité vis à vis d’elle. Il souhaite le meilleur pour cet enfant et fait tout pour qu’elle se sente bien dans sa peau.

 

Daikichi a une sensibilité très féminine et je me suis vraiment identifiée à lui. Son personnage évolue tout au long de ce premier tome. Il gagne en maturité et se sent responsable de Rin comme s’il était son père. C’est le plus jeune de la famille mais c’est le seul a avoir accepté de la prendre en charge. S’il se sent un peu dépassé au début et se demande comment il va gérer travail et vie de famille, il découvre néanmoins le bonheur d’avoir un enfant à ses côtés.

Cette histoire pleine de sensibilité est mise en valeur par des dessins très sympathiques. Les expressions des visages des personnages sont notamment remarquables. La mise en page est aérée et le papier de qualité. Bref, c’est un vrai coup de cœur !

UNITA, Yumi, Un drôle de père 1, Éditions Delcourt, 2008.

5 pensées sur “Un drôle de père – Yumi Unita”

  1. Coup de Coeur pour moi aussi!
    Les tomes qui suivent sont aussi très réussis, un vrai bonheur de lecture!
    Ps : J’ai du retard dans l’envoi du badge. Je vais demain à la poste, sans faute!

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :