« Un heureux événement » d’Eliette Abecassis

Barbara et Nicolas vivent en couple depuis quelques temps. Ils habitent à Paris, dans le quartier du Marais, aiment voyager, faire de la moto et mènent une vraie vie de célibataires sans enfants. La naissance de Léa bouleverse leur vie. Barbara a l’impression d’être moche, de ne plus pouvoir rien faire de ses journées, de ne plus avoir de liberté. Nicolas rentre tard car il travaille beaucoup et elle lui reproche de ne pas assez s’occuper de Léa. Très vite, la vie devient un véritable enfer et ce qui devait être un heureux évènement se transforme en calvaire.

Un roman à déconseiller vivement aux femmes enceintes : il en découragerait plus d’une ! Au début, j’ai beaucoup souri et je me suis retrouvée dans certaines scènes. Il y a des passages qui parlent à toutes les mamans car on vit toutes plus ou moins les mêmes choses à un moment ou à un autre. Puis, petit à petit, j’ai trouvé que certains passages étaient vraiment exagérés. La maternité est décrite de façon vraiment noire et la narratrice occulte complètement les bons moments. Certaines femmes vivent peut-être les choses ainsi, je ne sais pas… En tous cas, exagération ou pas, ça fait tout de même du bien de se dire « je ne suis pas la seule à penser ça » et ‘il y a pire que moi… ». Merci Antigone de m’avoir parlé de ce roman !

ABECASSIS, Eliette, Un heureux évènement, Le livre de poche, 2007.

12 réflexions sur « « Un heureux événement » d’Eliette Abecassis »

  1. Je l’ai lu il y a quelques temps déjà, et je n’étais pas enceinte, dieu merci. Parce que j’avais trouvé ça super caricatural et horriblement flippant… Tu as bien raison de le déconseiller aux femmes enceintes…

  2. J’ai un problème avec Eliette Abecassis : elle m’énerve !! J’avais lu son roman Qumran que j’avais trouvé emberlificoté et prétentieux. Je n’ai pas envie de la relire.

  3. Chouette, aucune tentation… J’aime bien ton « déconseil » aux femmes enceintes. je suis curieuse, mais pas envie de le lire, surtout si le style n’est pas assez fluide!

  4. Je sais que ce roman a fait du bien à des colègues qui ne vivaient pas la grossesse de façon idyllique. Une manière de penser qu’on n’ets pas un monstre quand on ressent les choses différemment. Je ne l’ai pas lu mais j’ai Sépharade dans ma PAL.

  5. @Alwenn : c’est vrai que c’est caricatural mais je me demande quand même si certaines femmes ne vivent pas la maternité comme ça…
    @emmyne : oui, les scènes avec la belle-mère ou quand Barbara n’arrive pas à ouvrir la poussette…
    @Géraldine : sauf si tu veux un livre qui te confirme qu’avoir un bébé, c’est l’horreur ! @Aifelle : ce livre là n’est pas prétentieux mais c’est vrai que les personnages sont un peu bobo et se posent trop de questions. @Keisha h, le style ça va. Pas de soucis de ce côté là.
    @Flo : c’est un sujet qui n’intéresse pas tout le monde.
    @Valérie : oui, je suis d’accord avec toi, c’est le sentiment qui ressort après cette lecture.

  6. Effectivement, cela peut sembler un peu exagéré dans le négatif…mais ce livre a le mérite de montrer des aspects réels de la maternité qui étaient encore très tabous à la parution de ce livre…un peu moins aujourd’hui, peut-être. Et cela fait du bien de ne pas se sentir seule à ne pas irradier de bonheur 24h/24…non stop, même si être maman, cela reste très chouette la plupart du temps, bien sûr !! ;o)
    Heureuse de te l’avoir conseillé semble-t-il à bon escient !! Bises Saxaoul !

  7. Effectivement, c’est à lire seulement si on a des moments difficiles en début de maternité, parce que finalement, ça rassure! Mais je ne suis pas sûre que ce soit si exagéré : j’ai connu des « cas » qui s’en rapprochaient…

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :