Un petit bout d’enfer – Rachel Corenblit

Juliette a quatorze ans mais se comporte comme si elle en avait seize. Enfin c’est ce qu’elle croit… Elle a fait une trés grosse bêtise. Pour la punir, son père a décidé de l’envoyer pendant tout le mois de juillet chez sa grand-mère. Là-bas, pas de téléphone portable ni d’ordinateur. L’ennui mortel !

Un jour, la jeune fille sort seule pour faire quelques courses. Elle en profite pour se rendre au cinéma. Au moment où elle choisit un film interdit aux moins de seize ans, elle ne se doute pas que ce qui va heurter sa sensibilité, ce n’est pas ce qui va se passer à l’écran…

Un petit bout d’enfer, ce roman porte bien son nom. En 140 pages, il n’y a pas une seule lueur d’espoir. Dés le premier paragraphe, le lecteur est mis dans l’ambiance. Un homme est en proie au desespoir et à la folie. Petit à petit, on découvre son passé et on comprend un peu mieux comment il en est arrivé là. Juliette, elle, croise malencontreusement sa route et se fait entraîner dans une histoire digne des pires films d’horreur.

La construction est réussie : alternance de points de vue, retour sur le passé, etc. L’écriture ciselée donne un rythme dynamique au roman. Le supens et la tension sont entretenus jusqu’au bout. Mais malgré tout cela, je n’ai pas aimé Un petit bout d’enfer. Trop noir pour moi ! Il m’aurait sans doute fallu un peu d’espoir…

CORENBLIT, Rachel, Un petit bout d’enfer, Rouergue, 2009

3 pensées sur “Un petit bout d’enfer – Rachel Corenblit”

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :