Un secret – Philippe Grimbert

Un secret est un roman. Il s’agit donc d’une fiction. Mais Philippe Grimbert explique dans une courte interview, à la fin de cette version audio, qu’il s’est inspiré de sa propre histoire familiale pour écrire ce livre.

Né en 1948, Philippe Grimbert est d’une santé fragile. Il se rend régulièrement chez le médecin et a un physique plutôt chétif. Ses parents sont très sportifs et le jeune garçon sent bien que son père est déçu qu’il soit incapable de suivre la lignée familiale. Son physique le complexe. Il ne se sent pas toujours bien dans sa peau. Alors, pour se consoler de ses chagrins et pour se sentir moins seul, Philippe Grimbert s’invente un frère. Plus beau, plus fort, plus brillant.

Il imagine aussi une histoire familiale à partir de bribes de conversations entendues à droite et à gauche. Puisque ses parents lui livrent très peu d’informations sur leur jeunesse et leur vie avant sa naissance, il invente. Il remarque aussi qu’ils ont parfois des réactions surprenantes comme cette fois où il découvre une peluche au milieu de vieilles affaires. Ils semblent troublés, mal à l’aise. Mais qu’importe, le jeune garçon l’adopte de suite et la surnomme Sim.

Un peu plus tard, à l’école, Philippe regarde un film documentaire sur la Seconde Guerre Mondiale et l’attitude idiote d’un caïd de la classe le met dans un tel état de rage qu’il se bat avec alors que d’habitude, il s’efface dans ce genre de circonstance. A ses parents, il ne raconte pas les raisons exactes de cette bagarre. Par contre, il se confie à Louise, sa voisine et amie âgée de 60 ans.

Louise se décide alors à lui révéler le secret de la famille. Caché depuis des années, ce dernier a toujours suinté. Et si Philippe se sent souvent si mal, s’il s’est inventé un frère, ce n’est pas tout à fait par hasard…

J’ai vu le film adapté de ce roman il y a quelques mois ou années et je me souviens avoir aimé. J’ai préféré encore sa version audio, lue par l’auteur lui-même. La voix est agréable est les presque 3 heures d’écoute passent à une vitesse folle. Les passages où l’auteur invente une histoire à ses parents sont parfois un peu longs mais au final, Un secret est un roman passionnant. Il n’a pas remporté le prix Goncourt des lycéens en 2004 et celui des lectrices de Elle en 2005 par hasard !

GRIMBERT, Philippe, Un secret, Audiolib, 2008.

10 pensées sur “Un secret – Philippe Grimbert”

  1. Oui, je suis souvent déçue aussi quand je vois le film après. Ou alors, il faut que la lecture remonte à longtemps et qu’il ne me reste plus qu’un vague souvenir.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :