Un tout petit bout d’elles – Raphaël Beuchot & Zidrou

Yue travaille dans une concession forestière chinoise au Congo. Ses collègues le charrient car il va voir régulièrement Antoinette, une jeune femme qui est aussi maman de deux enfants. Eux préfèrent aller au « Coup de bambou » et payer des prostitués. Yue, lui, offre le restaurant et des cadeaux à Antoinette. La différence, c’est qu’il est amoureux. Ceci n’est pas du tout du goût de son patron, un homme abominable qui est là uniquement pour faire du profit : « Quand on mélange du jaune et du noir, on obtient toujours du noir !« .

Yue découvre un jour en faisant l’amour à sa dulcinée que ses parties génitales sont mutilées. Jusqu’ici, il n’avait jamais entendu parler de l’excision. Antoinette a du mal à se confier. Cet acte d’une violence inouïe perpétré par sa propre grand-mère ne l’a pas seulement meurtrie dans sa chaire. Elle est prête à tout pour que sa petite Marie-Léontine ne subissent jamais une telle atrocité.

Une nouvelle fois, Zidrou montre tout son talent de scénariste. Il dénonce l’excision sans entrer dans le détail de cette pratique ancestrale ni tomber dans le pathos. La simplicité du dessin et les couleurs de Raphaël Beuchot adoucissent le tragique, qui est abordé ici sous l’angle de l’intime. Tout est dit à travers l’histoire de Yue et d’Antoinette, nul besoin d’aller plus loin et de faire de la surenchère. Pour ceux qui veulent tout de même en savoir plus, quelques pages documentaires apportent des informations complémentaires en fin d’ouvrage.

BEUCHOT, Raphaël, ZIDROU, Un tout petit bout d’elles, Le lombard, 2016.

Cette semaine, c’est Au milieu des livres que vous découvrirez d’autres bulles !

39 réflexions sur « Un tout petit bout d’elles – Raphaël Beuchot & Zidrou »

    1. Cela fait tellement partie de la tradition que, malgré tout le travail qui est fait pour lutter contre, ce n’est malheureusement pas près de s’arrêter.

  1. Ca a l’air super intéressant et émouvant, mais… j’ai tellement de mal avec l’excision que je risque de lire l’album la main entre les jambes pour atténuer la douleur imaginaire que je ne me manque pas d’éprouver dès qu’on parle de ça. J’ai un corps trop empathique -_-

    1. Avec plaisir ! J’en ai parfois un peu marre de retrouver les mêmes livres lors de ce RDV du mercredi alors j’ai pioché au hasard dans les bacs de ma médiathèque. Cette fois-ci, j’ai eu de la chance !

  2. ça m’intéresse beaucoup. Je me suis mise à Zidrou assez tardivement, et effectivement, il sait raconter, et sur ce sujet, je suis doublement intéressée.

  3. Je l’ai depuis l’an dernier et la dédicace du dessinateur… mais toujours pas lue ! Il faut que je répare cette erreur, mais vu le sujet, il faut trouver le bon moment…

La parole est à vous !