Une affaire conjugale – Eliette Abécassis

Mariés depuis huit-ans, Agathe et Jérôme sont les parents de deux jumeaux, Sacha et Max. Entre eux, rien ne va plus depuis longtemps mais jusqu’ici Agathe n’a jamais voulu se séparer pour éviter de briser les rêves de ses enfants. Un jour, elle découvre -grâce au téléphone portable et aux réseaux sociaux sur Internet- que son mari la trompe. Elle ne peut plus supporter d’être méprisée et prise pour une imbécile. Elle décide de demander le divorce. La guerre est déclarée et c’est à partir de ce moment là qu’Agathe découvre qui est véritablement Jérôme.

Pour bien faire les choses, il faudrait divorcer.

Pour paraphraser cette seule et unique phrase inscrite sur la quatrième de couverture, je dirais que :

… pour bien faire les choses, il faudrait retenir de ce roman les références littéraires –Belle du seigneur, par exemple- et surtout musicales –Debout sur le Zinc, Les ogres de Barback ou encore Sanseverino.

… pour bien faire les choses, il faudrait peut-être offrir ce livre à votre meilleur amie ou à votre sœur qui est en train de se séparer de ce gros naze avec qui elle s’est mariée il y a quelques années. Elle se sentira peut être concernée par le sujet, elle.

… pour bien faire les choses, il faudrait éviter de lire ce livre si vous n’avez absolument pas envie de divorcer et que vous pensez que votre cher et tendre n’est pas une belle ordure. Parce que franchement, même si il y a un peu de vrai dans le portrait de Jérôme, la caricature de l’homme est à son apogée.

…pour bien faire les choses, il faudrait lire les 3 dernières lignes de la page 81 -« j’ai rencontré un homme. Je suis tombée amoureuse de lui, nous nous sommes mariés, nous avons eu des enfants. Aujourd’hui, cet homme est devenu mon pire ennemi« – et se dire que cette histoire est malheureusement d’une grande banalité. Elle ne mérite donc peut être pas un roman de 325 pages…

Ce livre a été chroniqué dans le cadre d’un partenariat avec
Chroniquesdelarentreelitteraire.com et Ulike.

ABÉCASSIS, Eliette, Une affaire conjugale, Albin Michel, 2010.

10 réflexions sur « Une affaire conjugale – Eliette Abécassis »

  1. @craklou : je crois que ce n’est pas un indispensable…
    @Aifelle : alors il ne faut pas le finir !
    @Valérie : c’est dommage de dépenser 20 euros juste pour une couverture !
    @Lystig : c’est un auteur que j’ai découvert il n’y a pas très longtemps avec « Un heureux évènement ». J’avais trouvé ça pas trop mal mais avec quelques réserves quand même.

  2. Ah oui, cette quatrième me tentait beaucoup. M’intriguait, plutôt. Mais je vais attendre d’autres avis avant de me décider. Bon, je ne veux pas divorcer d’un gros con… mais quand même!

  3. bon… j’étais attirée par ce livre, mais finalement je crois que je vais passer!
    j’ai lu un titre de l’auteur qui ne m’avait pas convaincue, autant ne pas en rajouter!
    comme Val, j’aime beaucoup la couv’ (et son commentaire m’a bien fait rire!)

  4. Je ne peux pas divorcer puisque je n’ai jamais été marié. Quand à ma meilleure amie qui divorce actuellement du gros naze… Et bien il s’avère que ce gros naze est mon regretté Ex !

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :