Une chanson, un souvenir

Le Juke Box, c’est cette machine que l’on trouvait autrefois dans les cafés et qui permettait, contre un peu d’argent, d’entendre les tubes du moment. Ah ! que de vieilles chansons et de vieux souvenirs…

Dans Juke Box, Jean-Philippe Blondel, nous propose de découvrir les souvenirs marquants des quarante premières années de la vie de Yoann et les chansons qui y sont associées. Enfance, adolescence, vie de famille, amitié, amour, drames, dépressions mais aussi grands moments de bonheur : autant de tranches de vie que de titres du hit-parade.

Avec beaucoup de sensibilités et d’émotions, Yoann raconte ses certitudes mais surtout ses doutes et ses errements. Après une enfance et une adolescence plus ou moins heureuse, le passage à la vie d’adulte est long et difficile, notamment en raison d’un drame familial. Mais heureusement, il s’accroche à la vie et réussit à trouver sa part de bonheur. Et les chansons sont toujours pour lui de fidèles compagnons.

                                                   

Les personnages de Jean-Philippe Blondel me touchent beaucoup par leur simplicité et leur vérité. Ce sont tout simplement de vrais êtres humains qui n’hésitent pas à se dévoiler, à se mettre à nu. C’est tellement rare dans notre société où il est préférable de masquer ses faiblesses pour ne pas se faire dévorer par les autres…

J’avais déjà adoré This is not a love song et je ne peux que dire du bien de Juke Box. Les pensées du narrateur résonnent en moi et me parlent, c’est pour cela que j’aime lire, c’est pour cela que les livres (et certaines chansons…) sont pour moi de fidèles compagnons de vie.

BLONDEL, Jean-Philippe, Juke Box, Robert Laffont, 2004.

3 réflexions sur « Une chanson, un souvenir »

  1. nostalgie
    bizarre bizarre ton commentaire me rappelle vaguement ma jeunesse et les juke-box (c’était il y a très très longtemps….)
    mamina qui ne masque pas ses faiblesses !!!

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :