Une femme simple – Cédric Morgan – Lu par Marc Hamon

Jeanne Le Mithouard est une femme à la fois simple et moderne pour son époque. Elle vit en Bretagne à la fin du XVIIIème et au début du XIXème siècle. Sa taille, sa corpulence et sa force physique font d’elle une femme atypique qui attire tout autant qu’elle effraie. Elle se loue pour les travaux des champs et comme elle travaille bien mieux que la plupart des hommes, elle ne chôme pas.

A l’occasion d’un mariage, elle rencontre Louis, un marin, qui tombe amoureux d’elle et devient son mari quelques temps plus tard. Louis est étonné par l’absence de pudeur de sa femme qui n’hésite pas à se montrer nue pendant et après l’amour. Il n’était pas habitué à cela lors des quelques expériences qu’il a eues auparavant.

Louis part en mer pour de longues périodes. Jeanne refuse de l’attendre à la maison et décide de s’installer comme batelière afin de transporter passagers, animaux et marchandises dans le golfe du Morbihan. Elle est beaucoup sollicitée, surtout en hiver quand les chemins pour se déplacer d’un village à un autre sont difficilement praticables. Elle risque sa vie en sauvant plusieurs marins de la noyade par gros temps. Pour elle, c’est naturel. Elle ne comprend pas qu’on l’admire pour cela.

Chose rare pour les femmes à cette époque, Jeanne sait lire. Elle décide que ses filles apprendront elles aussi. L’aîné se destine assez vite à reprendre le travail de sa mère. La plus jeune semble aimer la religion.

La vie de Jeanne est faite de labeur et de plaisirs aussi simples que rares. Elle aime le dimanche car elle va à la messe et a un peu de temps pour elle. Lors d’une des longues absences de Louis, elle rencontre une femme qui va lui faire entrevoir un vie différente de celle que les curés veulent imposer au peuple et plus particulièrement aux personnes de son sexe.

A l’image de cette femme d’une autre époque dont il nous fait partager la vie et les pensées, le style de Cédric Morgan est simple et efficace. Il nous plonge dans une atmosphère rude et pauvre sans jamais tomber dans le misérabilisme. On imagine sans peine la petite maison de Jeanne et de Louis, leur coin de Bretagne, la mer et ses dangers, etc.

C’est un panneau destiné aux touristes dans une petite rue portant le nom de Jeanne Le Mithouard qui a été le point de départ de ce roman. Les informations sur elle étant extrêmement peu nombreuses, l’auteur a imaginé son quotidien. Les propos sur la condition des femmes et la religion disséminés ça et là sont particulièrement intéressant. 

La voix de Marc Hamon transporte agréablement le lecteur dans un autre univers et un autre siècle. On passe un agréable moment en compagnie de cette version audio.

MORGAN, Cédric, HAMON, Marc, Une femme simple, Des oreilles, 2015.

4 pensées sur “Une femme simple – Cédric Morgan – Lu par Marc Hamon”

  1. C’est une lecture simple et vraiment agréable.____________________De : « Anne Sophie » Date : 4 août 2015 17:54:00A : saxaoul@neuf.frSujet : Nouveau commentaire de Anne Sophie [Échappées]
    ­
    ­
    ­
    ­
    ­
    #message body {font: 14px « Helvetica Neue », « Helvetica », Helvetica, Arial, sans-serif;}
    #message a {color:#2BA6CB}
    @media only screen and (max-width: 670px) {

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :